Bourse: New York sauvé des eaux, mais l'Europe s'enfonce

Cloud

New York a finalement émergé après avoir plongé bien bas. L’Europe est restée sous l’eau, à cause du secteur financier

Contre toute attente, Wall Street a fini la séance de ce jeudi 15 janvier la tête hors de l’eau, alors que, durant une bonne partie de la journée, tous les indicateurs montraient une cascade de baisses, provoquées notamment par l’affaiblissement des valeurs financières (les banques Citigroup et Bank of America ont plongé de -15,45% et -18,43%, respectivement et JPMorgan Chase & Co a encore fortement reculé, de -6,06%).

Le Dow Jones s’est étonnament rétabli en fin de séance pour surnager de 12 points à 8.212,49 points soit +0,15% ( à l’image de l’amerissage miraculeux d’un Airbus sur l’Hudson River vers 22 heures… Cliché DR: Reuters)

Le Nasdaq (valeurs technologiques) a gagné 22 points, ou 1,49%, à 1.511,84 points.

La bonne tenue de certaines valeurs, notamment dans les titres technologiques, a permis un revirement inespéré, en fin d’après-midi.

Entretemps, il est vrai que le conseiller économique du futur président, un certain Lawrence Summers, a indiqué que l’administration Obama consacrerait entre 50 et 100 milliards de dollars pour empêcher les saisies de logements en cas de faillites personnelles.

A la Chambre des représentants, les démocrates ont présenté un projet de plan de relance de 825 milliards de dollars incluant dépenses publiques et allègements fiscaux. Parallèlement, le Sénat se prépare à voter le déblocage du second volet de 350 milliards du plan Tarp qui doit soutenir le secteur financier.

Enfin, une nouvelle forte baisse du pétrole (35 dollars le baril de brut léger) a également soutenu la tendance. Bref, après six séances en négatif, le Dow Jones est repassé en positif.

A noter qu’Apple a encore reculé de -2,29% suite à l’annonce du départ en congé maladie pour six mois de Steve Jobs (cf. notre article de début de journée).

Intel a finalement rebondi de +1%, bien que le groupe n’ait pas voulu donner de prévisions sur le 1er trimestre après avoir confirmé un recul de 20% de ses ventes sur le 4è trimestre 2008.

En Europe, toutes les places ont terminé dans le rouge, le Dax plongeant de 1,9% et le FTSE de 1,4%, l’Euro-Stoxx50 -1,75%. Madrid n’a cédé que 0,9%.

La baisse du taux directeur de la Banque centrale européenne de 2,5% à 2% n’y a rien fait.

A Paris, le CAC40 a affiché une 7ème séance en négatif. Il est passé sous la barre des 3000 points, accusant un repli de 56 points à 2995,88.

Depuis le 1er janvier, le recul est de -6,9%.

Le volume d’échange a subitement grossi d’un milliard, en fin de séance, pour atteindre 3,35 milliards d’euros.

Ce sont les valeurs financières qui ont accusé les plus mauvais scores: -6,6% pour BNP Paribas, -5% pour Axa, -5,3% pour Dexia…

A l’inverse, France Télécom, qui avait déjà évité la casse hier, a terminé en légère hausse, + 0,16%, après l’annonce d’un emprunt obligataire d’un milliard d’euros.

___

A Paris, évolution des cours (titres “technologiques” du CAC 40), ce 15 janvier 2009, en valeur, et évolution par rapport au 14 janvier 2009 (en pourcentage): . en hausse: ILIAD ( FREE ) 61.675 +2.71%

ATOS ORIGIN 17.940 +2.08%

FRANCE TELECOM 19.075 +0.16%

. en baisse:

SOPRA GROUP 26.00 -0.38%

ALCATEL-LUCENT 1.520 -0.39%

ALTRAN TECHNOLOGIES 2.742 -0.47%

ALTEN 12.205 -0.69%

INGENICO 10.300 -0.96%

GFI 2.615 -1.32%

SOITEC SILICON 2.906 -1.59%

CAPGEMINI 24.815 -1.86%

STMICROELECTRONICS 4.350 -2.03%

GROUPE STERIA 7.501 -2.17%

GEMALTO 16.50 -3.79%

DASSAULT SYSTEMES 29.750 -5.99%

Sources: Reuters, AFP, AOF, Boursorama / Agence de Presse Magazine Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur