Bourse : Nexans confirme la reprise sur l’industrie du câble

Cloud

Dans l’attente d’une nouvelle vague de publications de résultats, les marchés sont restés calmes, faisant même preuve de faiblesse face au cours du pétrole qui se détend, et terminent à la baisse sur toutes les places européennes, tandis que Wall Street s’est redressé en fin de séance

Un lundi 18 octobre sans saveur à la

Bourse de Paris, comme chez ses homologues européennes. Le CAC40 recule de 0,30% à 3.659,81 points. Stimulée par une forte baisse du cours du pétrole, arrivée trop tardivement pour influencer les places européennes, la Bourse de New York termine en progression. Le Dow Jones gagne 0,23% à 9.956,32 points, mais c’est surtout le Nasdaq des valeurs technologiques qui en profite, et bondit de 1,31% à 1.935,52 points. Après avoir touché un nouveau plus haut historique à 55,33 dollars à l’ouverture du Nymex, entrainant les places boursières européennes à la baisse, le cours du baril de pétrole brut est reparti à la baisse, et termine à 53,67 dollars, au profit exclusif de Wall Street. Sur le marché des changes, le dollar termine une nouvelle fois à la baisse. L’euro passe la barre des 1,25, à 1,2503 dollar pour 1 euro. Le billet vert recule sur l’avis du Département américain du Trésor qui anticipe un ralentissement des achats d’actifs financiers en dollars. En publiant un chiffre d’affaires trimestriel en progression sur toutes ses activités, Nexans, leader mondial de l’industrie du câble, est venu confirmer la reprise sur ce secteur d’activités. Mais avec la Bourse qui joue la baisse, le titre n’a gagné que 0,11%. L’assemblée générale extraordinaire des actionnaires du numéro un mondial des terminaux de paiement, Ingenico, a approuvé le projet de levée de fonds, entre 50 et 150 millions d’euros. Le titre perd 5,31%. En annonçant qu’elle recouvre la disponibilité d’une ligne bancaire syndiquée de 600 millions d’euros, la SSII Capgemini a rassuré le marché, et inversé la tendance accumulée la semaine dernière pour rebondir de 2,02%. A quelques heures de la publication de ses résultats, Soitec gagne 4,44%, marquant la confiance des opérateurs pour le spécialiste du silicium sur isolant, une technologie qui séduit de plus en plus de fondeurs. PalmOne, premier fabricant mondial de PDA, profite du relèvement de la recommandation de la banque d’affaires JP Morgan sur le titre pour bondir de 8,83%. L’excès de prudence du fabricant d’imprimantes Lexmark pour le trimestre en cours n’a pas profité au titre, qui recule de 0,75% malgré la publication de résultats en hausse. En un an, le chiffre d’affaires au troisième trimestre est passé de 1,16 à 1,27 milliard de dollars, et le bénéfice de 104,1 à 156,1 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur