Bourse : nouveau coup de chaud

Cloud

Le profit-warning de General Electric, baromètre de l’économie américaine, a déprimé toutes les places mondiales

La fin de semaine s’est déroulée de la pire des manières à Wall Street. La Bourse de New York a fortement chuté suite au profit-warning de General Electric, le géant américain, repère de l’économie du pays. Une révision à la baisse des ventes du conglomérat vient alimenter le scénario d’une baisse de la consommation aux Etats-Unis et donc d’une récession.

L’indice Dow Jones s’est replié de 256,56 points (-2,04%) à 12.325,42 points, et l’indice Nasdaq, à forte composante technologique, de 61,46 points (-2,61%) à 2.290,24 points. L’indice élargi Standard and Poor’s 500 a quant à lui lâché 27,72 points à 1.332,83 points (-2,04%). Sur la semaine, le Dow perd 2,25% et le Nasdaq, 3,41%.

Le sentiment de crise sur la consommation a été renforcé par l’indice de confiance des consommateurs américains, mesuré par l’Université du Michigan, ressorti à 63,2 points en avril, contre 69 points attendus. C’est le niveau le plus bas depuis 26 ans.

Le dollar a encore connu un accès de faiblesse (à 1,5816 pour un euro) et le pétrole est toujours au-dessus de la barre des 110 dollars.

La semaine qui vient sera cruciale pour la place américaine avec les l’annonce des résultats trimestriels de nombreuses entreprises cotées. Les investisseurs redoutent que les banques publient de lourdes pertes suite à la crise des suprimes.

Selon un récent consensus des analystes de Thomson Financial, les bénéfices des entreprises du SP 500 devraient chuter de 10,9% au premier trimestre 2008 par rapport au 1er trimestre 2007.

A Paris, le fort rebond enregistré les semaines passées semble être terminé puisque le CAC40 a affiché quatre séances consécutives dans le rouge. Ce vendredi, l’indice a perdu 1,27% à 4.797,93 points. La Bourse de Paris a été emportée par les prévisions à la baisse de GE. Sur la semaine, la perte est de 2,10%.

Du côté des valeurs, STMicroelectronics (-3,88% à 6,81 euros) enregistre la plus forte baisse du CAC 40 après l’annonce, avec le néerlandais NXP, de la création d’une société commune dans les technologies sans fil, les analystes saluant l’opération mais déplorant son coût élevé.

Safran (-3,13% à 12,70 euros) a déçu les investisseurs après avoir publié un chiffre d’affaires quasi stable au premier trimestre 2008. Le groupe français de hautes technologies a enregistré des ventes de 2,514 milliards d’euros, en hausse de 0,2%.

Schneider Electric (-2,94% à 80,81 euros) a décroché à l’annonce des résultats de General Electric.

Natixis (-1,19% à 9,93 euros), BNP Paribas (-0,86% à 66,62 euros) ou Crédit Agricole (-1,96% à 19,99 euros) ont pesé sur l’indice, l’activité financière de General Electric étant la principale responsable de la contre-performance du groupe américain.

Bouygues (+2,35% à 44,86 euros) a fini en tête des valeurs vedettes, dopé par le relèvement à “surpondérer” de la recommandation des analystes de Morgan Stanley, qui ont rehaussé leur objectif de cours à 55 euros, et parient sur un rebond encore plus net en cas de cession de Bouygues Télécom.

France Télécom a reculé de 0,89% à 22,22 euros, surperformant son secteur bien que l’opérateur ait démenti les rumeurs de rachat d’actions de l’Etat.

Toutes les valeurs ‘high’ se sont inscrites à la baisse, en particulier les semi-conducteurs, STMicroelectronics et Soitec, qui ont reculé de 3,9 et 4,5%, respectivement

A Paris, séance du 10 avril 2008 : évolution en euros et en pourcentage

. inchangé

Gemalto: 18,70 inchangé 0,00%

Gemplus 1,37 inchangé 0,00%

.en baisse

Completel: 33,32 -0,06%

Neuf Cegetel: 35,14, -0,20%

Iliad (Free): 67,20 -0,52%

Alten: 20,13 -0,69%

France Télécom, 22,22, -0,89%

Altran, 5,30 -0,93%

Sopra: 47,98 -1,05%

Atos Origin: 35,87 -1,48%

Alcatel: 3,74 -2,09

Capgemini, 35,44 -2,50%

Ingenico: 20,93, -2,65%

Steria: 20,99 -2,91%

STMicroelectronics: 6,81 -3,88%

Soitec Silicon: 5,27 -4,53%


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur