Bourse : nouveau record sur le cours du pétrole

Cloud

Oubliés les bons indices, oubliées les perspectives encourageantes des entreprises, les places boursières n’ont retenu que les nouveaux plus hauts historiques du cours du baril de pétrole brut pour se maintenir en négatif

Le pétrole, une nouvelle fois, a entraîné la

Bourse de Paris dans le rouge. Le CAC40 s’est replié 0,16% à 3.758,70 points. La Banque centrale européenne (BCE), tout comme la Banque d’Angleterre, n’ont pas touché leur taux directeur, 2% pour la BCE et 4,75% pour la BoE. Jean-Claude Trichet, président de la BCE, a tenu à souligner son inquiétude face à l’ascension des cours du pétrole. La Bourse de New York plonge avec le cours du pétrole, mais aussi avec les valeurs pharmaceutiques particulièrement mises à contribution depuis quelques jours avec les risques multipliés sur certains médicaments anti-inflammatoires. Le Dow Jones perd 1,12% à 10.125,40 points, et le Nasdaq 1,14% à 1.948,52 points. Les chiffres du chômage publiés aux Etats-Unis ont rassuré le marché, même s’ils ont été éclipsés par le cours du pétrole. Les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage ont enregistré une forte baisse de 37.000, supérieure aux attentes des analystes, à 335.000. Le baril de pétrole brut léger au Nymex s’est très légèrement replié en fin de séance, à 52,67 dollars, après avoir cependant atteint les 53 dollars. Du coup, le dollar enregistre une nouvelle baisse, à 1,2290 dollar pour 1 euro. Malgré la tension sur les marchés, les valeurs technologiques sont restées majoritairement bien orientées. Profitant du relèvement de sa note sur sa dette par Fich Ratings, Alcatel prend la tête du CAC, avec une progression de 2,79%. Capgemini gagne 1,42%, Ubi Soft +1,14%, Vivendi Universal +1,11%. Le marché américain est bien ingrat envers ATI Technologies. Le fabriquant de cartes graphiques a pourtant publié des résultats trimestriels en forte hausse (lire notre article) et anticipe de prolonger cette hausse sur le premier trimestre de son exercice 2005. La petite progression de 0,47% enregistrée sur le titre récompense mal ces résultats.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur