Bourse: nouvelle dégringolade

Cloud

Toutes les places accusent une baisse sévère, devant les mauvais indices sur l’économie américaine

Les élections présidentielles américaines étant passées, le ciel s’assombrit de nouveau sur les perspectives économiques.

A New York, le Dow Jones des valeurs industrielles a encore fortement décroché de -4,73%, en baisse de 411 points, à 8.282,66 points. L’indice a reculé de -7,4% depuis le début de la semaine.

Le Nasdaq (valeurs technologiques) a cédé plus encore, -5,17%, reculant de 81 points, à 1.499, 21 points.

Les investisseurs ont notamment retenu les propos dévastateurs d’un dirigeant de Best Buy, la chaîne de produits informatiques qui a déclaré que le climat actuel des affaires était pire que tout depuis 42 ans…

Un autre acteur de la distribution, la chaîne de grands magasins Macy’s, a perdu -11% de sa valeur, bien qu’ayant annoncé une perte trimestrielle moins prononcée que prévu.

Des propos du secrétaire d’Etat au Trésor américain, Henry Paulson, auteur du plan de sauvetage, ont également refroidi les milieux boursiers : il a estimé que le fonds de soutien de 700 milliards de dollars voté par le Congrès serait plutôt destiné à recapitaliser les banques en difficulté (donc accéder à une forme de nationalisation partielle) plutôt que de racheter des produits financiers à haut risque.

Dans la foulée de ces déclarations, l’action de la banque Citigroup a fait un plongeon de -10,74%.

Plus inquiétant, peut-être, le titre Sprint Nextel, 3è opérateur de téléphonie mobile aux Etats-Unis, a dégringolé de -22,92% à 1,95 dollar.

De même, l’action Google a perdu -6,57%, tombant pour la première fois depuis 2005, sous la barre des 300 dollars, à 291 dollars.

En Europe, des économistes auprès du gouvernement allemand ont prévu une croissance nulle en Allemagne en 2009 et une hausse du chômage.

A Londres, la livre sterling est tombée sous 1,20 euro pour la première fois depuis 2000.

Dans ce contexte très morose, les indices européens ont eux aussi fortement décroché. Londres recule encore de -1,5% et Francfort, comme Amsterdam, de -3% et Milan et Madrid -2,33%, -2,97%, respectivement.

A Paris, la dégringolade du CAC à se poursuit: – 3,1%. En 3 séances consécutives, l’indice parisien a cédé -10%.

Seul le secteur de l’environnement s’en sort bien : Suez Environnement gagne +4,16% à 13,530 euros et Veolia Environnement +1,6%.

Egalement à contre-courant, Hermès, champion de l’industrie du luxe, affiche une hausse de l’action de +35% depuis le début de l’année.

___

A Paris, évolution des cours (titres “technologiques” du CAC 40), ce 12 novembre 2008, en valeur, et évolution par rapport au 11 novembre (en pourcentage) . en hausse:

ILIAD ( FREE ) 60.41 +5.34%

ATOS ORIGIN 17.79 +0.45%

. en baisse:

STMICROELECTRONICS 6.161 -0.47%

CAP GEMINI 24.320 -1.58%

GROUPE STERIA 10.75 -2.27%

DASSAULT SYSTEMES 30.81 -2.31%

FRANCE TELECOM 18.755 -2.57%

INGENICO 12.24 -2.78%

SOPRA GROUP 32.15 -3.63%

GEMALTO 20.00 -3.71%

GFI 2.50 -4.58%

ALCATEL-LUCENT 1.857 -6.21%

ALTRAN TECHNOLOGIES 3.31 -7.80%

ALTEN 17.99 -8.59%

SOITEC SILICON 3.51 -10.69%

Sources: AFP, AP, Boursorama, Reuters


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur