Bourse: nouvelle déroute, nouveau lundi noir…

Cloud

Le rejet du plan Paulson de sauvetage financier aux Etats-Unis a fait plonger toutes les bourses. Le CAC 40 repasse sous les 4.000 points. Retour à 2005

Nouvelle séance de dégringolade sur toutes les places boursières. Ce lundi soir restera dans les annales, car il est dû au refus inattendu de la Chambre des représentants, aux Etats-Unis, d’avaliser le plan de 700 milliards de dollars, le plan Paulson destiné à reprendres les actifs douteux des établissements de crédit en difficulté.

A New York, le Dow Jones a très fortement décroché -6,98%, soit une perte record, jamais vue à New York, approchant les 800 points, à 10.365,45 points. Le Nasdaq a dégringolé plus encore, -9,14%, perdant presque 200 points, à 1.983,73 points.

Outre le refus du plan de sauvetage Paulson, Wall Street paie le fait que le marché interbancaire ne fonctionne pas, car les banques refusent de se prêter de l’argent entre elles…

La débâcle est générale dans le secteur financier : les banques d’affaires Goldman Sachs et Morgan Stanley ont perdu respectivement -12,53% et -15,19%, JPMorgan Chase -15,01%, Bank of America -17,57%, Wells Fargo -10,88%.

Wall Street a aussi été secoué par la chute des cours des matières premières, due à une crise de confiance qui touche les marchés financiers: le baril de pétrole a perdu plus de 10 dollars à New York.

Conséquence de cette défiance, la crise financière a frappé toute l’Europe en entraînant la nationalisation partielle du belgo-néerlandais Fortis et de l’islandais Glitnir, le démantèlement de la banque britannique Bradford & Bingley et le sauvetage in extremis de la banque allemande Hypo Real Estate.

Les bourses d’Asie ont directement repercuté à la baisse tous les cours: l’indice Nikkei 225, au Japon, a plongé de 554 points, soit -4,6%. A Hong Kong, l’indice Hang Seng a perdu 3,6 %.

Quelques heures auparavant, la déroute était généralisée en Europe: à Londres, la City a perdu 5,30%, Francfort -4,23% et l’Eurostoxx 50 à -4,69%.

Lourde chute également à Paris. Le CAC 40 a dégringolé de -5,04%, son plus bas niveau depuis mai 2005. Jusqu’à -11% ou presque pour Alcatel.

A Paris, évolution des cours, ce 29 septembre 2008, en valeur, et évolution par rapport au 26 septembre (en pourcentage) . en hausse:

Alten: 21,79 +0,51%

. en baisse:

France Télécom: 19,68 -2,67%

Sopra: 41,03 -2,68%

Gemalto: 25,17 -3,08%

Ingenico: 17,02 -3,62%

Altran: 4,86 -3,76%

STMicroelectronics: 7,01 -4,15%

GFI: 3,85 -4,23%

Dassault Systèmes: 37,13 -4,62%

Iliad (Free): 57,30 -4,58%

Capgemini: 33,00 -4,68%

Atos Origin: 30,21 -5,45%

Steria: 15,56 -7,93%

Soitec Silicon: 3,68 -9,58%

Alcatel-Lucent: 2,61 -10,92%

_ _ _


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur