Bourse : nouvelle enquête sur Vivendi Universal

Cloud

Comme prostrées, submergées par le flux des annonces, publications de résultats et indices de tous bords, pourtant bons dans leur ensemble, les places boursières européennes sont restées indécises, emportées dans le rouge par le climat de déception qui a dominé à Wall Street

L’Autorité des Marchés Financiers a ouvert plusieurs procédures de sanctions contre

Vivendi Universal, qui recule de 0,62%. L’enquête porte sur l’émission d’obligations remboursables en actions réalisée en novembre 2002. En plus du groupe, elle vise aussi directement Jean-René Fourtou et son numéro deux Jean-Bernard Lévy. La Bourse de Paris n’a pas su rester dans le vert, et termine la séance de ce mercredi 19 janvier en repli. Le CAC40 cède 0,16% à 3.869,01 points. A la veille de la publication du Livre Beige de la Fed, et malgré un début de séance positif, la Bourse de New York termine en net repli sur la crainte d’un relèvement des taux d’intérêts. Le Dow Jones recule de 0,84% à 10.539,97 points, et le Nasdaq des valeurs technologiques, déçu par le recul plus fort qu’attendu d’AMD et la déception sur Lucent, plonge de 1,54% à 2.073,59 points. Sur les indices économiques, la surprise est venue du département américain du Travail, qui affiche une baisse des prix à la consommation en décembre de 0,1% ! La baisse des coûts de l’énergie, avec un mois de décembre plutôt clément, y est pour beaucoup. Toujours aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage enregistrent un recul de 48.000, à 319.000. Enfin, les mises en chantier de logements neufs ont bondi de 10,9%. Le dollar attaint son plus haut des deux derniers mois, la devise européenne repasse sous la barre des 1,30, à 1,2993 dollar pour 1 euro. Dans l’ensemble, les technos se sont plutôt bien comportées. Equant gagne 4,60%, Ubi Soft 3,20%, Business Objects 1,89%, Capgemini 1,46%. L’éditeur de progiciels Cegid gagne 4,31% après la publication de son chiffre d’affaires au quatrième trimestre, qui bondit de 25,9% à 49,9 millions d’euros. Infogrames, qui recule de 1,45%, a vendu pour 26,6 millions de dollars d’actions Atari, afin de réduire sa dette à la veille de son assemblée générale. Le groupe conserve 52,04% du capital de l’éditeur américain. France Télécom, qui dément une nouvelle fois tout intérêt pour l’italien Wind, s’est joint à hauteur de 2% à un consortium pour la reprise de la participation de contrôle détenue par l’Etat d’Israël dans l’opérateur Bezeq Israel Telecom. Le titre perd 1,00%. IBM, emporté par la marché boursier US, clôture à la baisse de 1,90%, malgré la publication de résultats au quatrième trimestre à la hausse et supérieurs aux attentes (lire notre article). Même sanction pour Yahoo!, dont les revenus trimestriels dépassent pour la première fois le milliard de dollars (lire notre article), mais qui subit la loi du marché et perd 1,96%. L’équipementier télécoms Lucent plonge de 7,57% après la publication de ses résultats trimestriels à la baisse et inférieurs aux attentes. Chiffre d’affaires qui recule de 3% à 2,34 milliards de dollars et bénéfices divisés par deux à 174 millions. Motorola, dont le chiffre d’affaire trimestriel a progressé de 27% et le bénéfice de 50%, se voit sanctionné sur ses perspectives de bénéfice par action dont la fourchette haute se place au niveau des attentes des analystes. Dans la foulée, sa recommandation baisse et le titre plonge de 7,06% !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur