Bourse : Oracle en nette hausse, Thomson lance un avertissement

Cloud

Séance du vendredi 13 juin : le marché déprime sur la baisse de l’indice de confiance du consommateur américain, et l’avertissement de Thomson

La Bourse américaine a déprimé à la suite de la publication de l’indice de confiance du consommateur américain de l’Université du Michigan. En effet, celui-ci s’est nettement dégradé début juin, à 87,2 contre 92,1 en mai. C’est surtout la composante des attentes du consommateur qui enregistre le plus fort recul.

A Wall Street, le Dow Jones a reculé de 0,86%, à 9.117,12 points, avec seulement deux valeurs ayant terminé en territoire positif, et le Nasdaq de 0,99%, à 1.626,49 points. Le Dow Jones progresse de 0,60% sur la semaine, et le Nasdaq reste stable, avec une chute anecdotique de 0,06% sur la semaine. Le recul inattendu de la Bourse de New York a pesé sur toutes les places européennes. Le CAC40 s’est inscrit en net recul, cédant 1,37% à 3.108,94 points. Sur la semaine, le CAC40 a néanmoins progressé de 0,51%. Oracle progresse après la publication de ses résultats trimestriels, supérieurs aux attentes; Larry Ellison se déclare convaincu de la reprise économique. Pour son quatrième exercice fiscal, le groupe enregistre une progression de 31% de son bénéfice net, à 858 millions de dollars, contre 656 millions de dollars l’année précédente. Son chiffre d’affaires progresse de 2%, à 2,83 milliards de dollars. Thomson a lancé un avertissement sur ses résultats, en annonçant la restructuration d’une de ses divisions américaines dans les tubes. L’évolution négative du titre, qui chute de 12,33% à 14,15 euros, a pesé sur les valeurs technologiques. Intel a vu sa note dégradée par Deutsche Bank, estimant que la valorisation du titre n’est plus attractive, et ne devrait plus progresser. Le titre s’est inscrit à la baisse. Philips doit de son côté affronter la justice américaine: sa filiale spécialisée dans les ultrasons Philips Medical Systems est condamnée à verser 319 millions de dollars de dommages et intérêts à Volumetrics. Enfin, les spéculations autour de la recapitalisation de Bull continuent de profiter au titre qui progresse de 9,91% à 1,22 euro.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur