Bourse: Paris accuse le coup après la menace d’attentats

Cloud

La Bourse de Paris n’a pas réussi à inverser la tendance. La déprime enregistrée depuis une semaine n’a évidemment pas pu s’inverser suite à la révélation des tragiques projets d’attentats sur les aéroports de Londres et aux Etats-Unis. Le CAC 40 a reculé, alors que Wall Street a su résister

La Bourse de Paris, comme toutes les Bourses européennes ou presque, a été à la baisse ce 10 août. Elle a enregistré sa 7ème inversion de tendance consécutive en 10 séances -constate le Cercle Finance (Boursorama).

On a cru que Paris allait pouvoir se ressaisir et suivre les indices US (+0,2 à +0,3% en moyenne) ”

mais Wall Street est vite redevenu hésitant et les opérateurs européens ont réduit leur prise de risque en fin de séance“. Le CAC40 a ainsi cédé près de -1%.

Tandis que le spectre des attentats aériens ressurgissait brutalement, l’heure ne pouvait pas être à l’exubération.

A Paris, EADS a fait figure de ‘lanterne rouge’, derrière la décote des compagnies aériennes, et en contrecoup, Safran, a baissé de -3,15%). Les événements de Londres n’expliquent pas tout; l’avionneur a également été dégradé par la banque d’affaires Credit Suisse-First Boston.

France Télécom (2%) a subi de plein fouet l’avertissement de Deutsche Telekom [lire notre article par ailleurs] sur son chiffre d’affaires (-6% à Francfort et jusqu’à -10% en matinée, ce qui avait fait chuter l’indice allemand DAX de plus de 2,5%).

Bouygues, qui a publié son chiffre d’affaires semestriel après la clôture, a perdu 2,16% à 38,88 euros (suite à deux séances à la hausse sur de bons chiffres d’abonnements au 2e trimestre. Vivendi a perdu 0,61% à 26,15 euros.

Steria a rebondi de 2,43% à 34,15 euros après avoir confirmé ses prévisions pour l’exercice à l’occasion de la publication de son chiffre d’affaires au 2e trimestre à 303,9 millions d’euros. Les intermédiaires à l’achat le restent mais plusieurs d’entre eux revoient en baisse leur objectif de cours pour la valeur pour tenir compte d’un environnement plus difficile.

A Wall Street, en revanche, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) a gagné 48,19 points à 11.124,37 points et l’indice composite du Nasdaq 11,46 points à 2.071,74 points, tandis que l’index 100 du Nasdaq non financier a augmenté de 10.64 points à 1496,28.

IBM a grignoté 0,46% à 75,74 dollars: le géant de l’informatique annonce le rachat, pour 1,6 Md$, de FileNet, spécialisée dans les logiciels et services à destination des entreprises [lire notre article].


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur