Bourse: Paris en repli, VU trébuche malgré de bons scores

Cloud

Les hésitations de Wall Street et le nouveau recul du dollar n’ont pas permis à la Bourse de Paris de se maintenir au dessus de la barre des 3.500 points, pourtant franchie mardi en cours de séance

Les indices macroéconomiques soufflent le chaud et froid? Favorables lundi, la nouvelle érosion de la confiance des ménages mesurée en novembre par l’Insee, -30 contre -29 en octobre, a été une mauvaise surprise, tandis que le chômage reste stable à 8,8% en octobre sur la zone Euro.

La Bourse de Paris se repli de 0,53% à 3.471,86 points. Elle suit Wall Street, qui après son sommet de lundi se replie en ordre sur les prises de bénéfices, mais avec un faible volume d’échanges. Le Dow Jones cède0,46% à 9.853,64 points et le Nasdaq 0,49% à 1.980,07 points. Une nouvelle inquiétude mont sur les marchés américains? Avec la perspective de reprise qui s’affirme, les taux d’intérêts pourraient repartir à la hausse, ce qui incite les investisseurs à la prudence et les pousse à prendre des bénéfices plutôt que de jouer la hausse des indices, proches des 10.000 points pour le DJ et des 2.000 points pour les technos. Le titre Vivendi Universal n’a pas su tirer profit de la publication de ses résultats trimestriels encourageants. Il perd 1,24% à 19,19 euros. Voir nos commentaires si après. Vivendi Universal renoue avec les bénéfices

Au troisième trimestre, malgré un chiffre d’affaires en baisse de 7% sur une base pro forma, à 5,9 milliards d’euros, Vivendi Universal publie un résultat net positif de 131 millions d’euros, contre une perte de 1,23 milliards un an plus tôt. Premier résultat positif depuis deux ans.

Autre bonne surprise, le groupe Canal Plus met fin à sept ans de régression des ‘acquisitions brutes d’abonnés‘. A confirmer. Le résultat d’exploitation de Canal Plus est passé en un an de 40 millions d’euros à 133 millions. Après la déconsolidation de Veolia Environnement et de VU Publishing, c’est le pôle télécoms du groupe, composé de Cegetel, SFR et Maroc Telecom qui a tiré les résultats vers le haut, avec un résultat d’exploitation de 705 millions d’euros, en hausse de 23%. Réduction de la dette : encore un peu de patience Avec 197 millions d’euros de résultat d’exploitation, VU Entertainment maintient ses performances, grâce à ses activités de télévision et malgré la baisse des résultats de l’activité cinéma. Le rapprochement de VUE avec NBC, filiale de General Electric, devrait être finalisé durant le premier semestre 2004, et permettra de ramener la dette du groupe, 13 milliards d’euros, à “environ 5 milliards d’euros“. Musique et jeux vidéo en chute Subissant le contre coup à la fois du piratage Internet et des ventes en téléchargement, Warner Music a divisé ses résultats trimestriels par quatre, à 4 millions d’euros, avec en prévision une perte annuelle supérieure à 40 millions d’euros pour 2003. Enfin, la division jeux vidés VU Games voit son chiffre d’affaires et sa marge brute se réduire de trimestre en trimestre, et aggraver sa perte d’exploitation qui, en un an, passe de 2 millions à 58 millions d’euros. Sur les neufs premiers mois de l’année, Vivendi Universal aura réduit sa perte nette de 13,54 milliards d’euros à 501 millions, et fait progresser de 39% son résultat d’exploitation, à 2,573 milliards d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur