Bourse : Paris massacre le titre Alstom: -50% !

Cloud

Séance du mercredi 12 mars : trop tard, le rallye de fin de séance à New York n’a pas profité à Paris

Alstom a chuté de 50%, et entraîné la Bourse de Paris Massacré, le titre Alstom a perdu la moitié de sa valeur, ramenée à 1,35 euro. Et d’entraîner le CAC40, qui a perdu 3,62% à 2.507,34 points. Le groupe fait état d’une perte historique de 1,3 à 1,4 milliard d’euros. Le plan d’assainissement financier présenté par le groupe, comportant notamment 3 milliards d’euros de cessions d’actifs, a plongé la Bourse de Paris dans une incrédulité dévastatrice. Parmi les cessions envisagées par Alstom, figurent ses deux activités les plus rentables : Turbines Industrielles, à l’origine d’une provision de 1,2 milliard d’euros avec les problèmes rencontrés sur la série GT24/26, et Transmission et Distribution. Le groupe a aussi évoqué une augmentation de capital. Vivendi Universal refinance sa dette

Vivendi Universal veut se donner le temps de souffler avant de s’engager dans les cessions de ses actifs américains. Selon le Financial Times, VU envisage de prolonger une ligne de crédit de 2,5 milliards d’euros, et d’émettre un emprunt à haut rendement pour un minimum d’un milliard d’euros. Le titre chute de 4,14% à 11,36 euros. Atos Origin sur les rails La marge d’exploitation d’Atos Origin, avec 8,7%, est en ligne avec les prévisions du groupe, et progresse très légèrement par rapport à 2001 (8,6%). Le résultat net du groupe progresse de 20,6% à 180 millions d’euros. Atos Origin prévoit de réduire son ratio d’endettement à moins de 50% avant la fin de l’exercice 2003. Le consortium TF1-Saban se rapproche de l’Allemagne L’avancée des négociations de TF1 sur la reprise des actifs de KirchMedia laisse supposer que le consortium formé par la chaîne française et le milliardaire américain Haïm Saban pourrait emporter le morceau. Patrick Le Lay, le Pdg de TF1, avait laissé entendre qu’il procèderait à une augmentation de capital au cas ou TF1 se développerait en Allemagne. Cette perspective ne sourit pas aux investisseurs, qui ont sanctionné le titre: ce dernier chute de 7,96% à 18,85 euros. De son coté, Canal+ lance un plan de restructuration visant à dégager un bénéfice d’exploitation pour 2003. 443 emplois seront supprimés sur un effectif de 3.038 salariés. Quand les investisseurs font leur marché, Wall Street remonte Le Dow Jones s’est légèrement redressé de 0,37%, à 7.552,07 points, et le Nasdaq de 0,61%, à 1.279,24 points. Profitant de la chute des valeurs dans le climat géopolitique morose, certains investisseurs rachètent des titres tombés à des niveaux jugés très bas, et éloignés de leur valeur réelle. Il n’en faut pas plus à Wall Street pour se redresser, une reprise technique qui risque de n’être qu’éphémère, tant les volumes d’échanges restent faibles. Le fabricant de puces programmables Altera double ses prévisions de vente pour le premier trimestre. Le marché des semiconducteurs pourrait profiter de cette embellie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur