Bourse: pas de reprise, Paris en très légère hausse

Régulations

Démarrage de semaine très timide, marqué par l’expectative et des perspectives médiocres du côté des banques

A Wall Street, le Dow Jones est resté stable à 11.842,36 points, en recul de 0,33 point par rapport vendredi.

Le Nasdaq a fini en légere baisse, de 0,85% ou 20,35 points, à 2.385,74 points.

La pression sur les prix du pétrole et les difficultés récurrentes du secteur bancaire restent les sujets de préoccupation.

Merrill Lynch a perdu 3,9% à 34,57 dollars. Bank of America Securities prévoit une dépréciation de ses actifs de 3,5 milliards de dollars au troisième trimestre.

Motorola a chuté de 6,3% à 7,44 dollars, son plus bas niveau depuis cinq ans. Les analystes estiment qu’il ne pourra pas regagner ses parts de marchés en Amérique du Nord.

Les investisseurs redoutent que la flambée du pétrole, facteur d’une accélération de l’inflation, affecte durablement l’économie américaine.

La banque Citigroup devrait supprimer 10% des effectifs de sa division de banque d’affaires, tandis que sa rivale Goldman Sachs, qui a pourtant bien géré la crise, devrait aussi procéder à des licenciements.

“Les valeurs financières demeurent le talon d’achille du marché et tant qu’elles seront fragiles, il sera difficile de voir les investisseurs retrouver confiance”.

A Paris, l’indice CAC 40 a fait du sur-place pour finalement gagner 0,1% à 4511 points, soit un score très timide, comme dans le reste de l’Europe: entre -0,3% (Milan) et +0,3% (Francfort) et le DJ Eurostoxx 50 a gagné lui 0,1%.

Par ailleurs, Citigroup pourrait supprimer 10% des 65 000 postes de sa division banque d’investissement, une annonce qui pourrait intervenir cette semaine, selon le Wall Street journal. De son côté, Goldman Sachs serait sur le point de supprimer jusqu’à 10% des effectifs de sa division banque d’affaires d’ici la fin de l’année 2008.

Eu Europe, les rumeurs de licenciements chez Citigroup et Goldman Sachs affectent les valeurs financières.

La Bourse de Paris a terminé en très légère hausse, à l’image des autres places européennes, le recul des valeurs bancaire ayant fortement pesé sur la tendance.

Le CAC 40 a gagné 0,05%, à 4.511,37. La plus forte baisse de l’indice parisien est accusée par Dexia qui a terminé en baisse de 5,34% à 11,35 euros. Au contraire, Lagardère a signé la plus forte progression de la séance, clôturant en hausse de 2,47% à 38,10 euros. .

Le compartiment bancaire européen a été particulièrement malmené. L’indice paneuropéen du secteur a terminé en baisse de 1,2%. Le recul le plus net est à mettre au passif de la Postbank, qui a perdu 6,21%. HBOS a abandonné 4,25%, et Crédit agricole s’est replié de 4,48%.

La Bourse de Paris a fait du sur-place lundi, le CAC progressant de seulement 0,05% dans un marché où la défiance a persisté, après la publication de mauvais chiffres concernant la conjoncture européenne.

L’indice parisien a grapillé 2,10 points à 4.511,37 points, dans un volume de transactions de 4,6 milliards d’euros.

Londres a gagné 0,83%, Francfort 0,17% et l’Eurostoxx 50 a été stable (+0,02%).

La tendance a été hésitante toute la journée à Paris.

Le groupe Ares (-23,30% à 1,35 euro) a poursuivi sa chute, suite à l’annonce jeudi 19 juin d’un projet de cession de ses activités d’infrastructures pour se recentrer un peu plus sur les services informatiques.

A Paris, évolution des cours, ce 23 juin 2008, en valeur, et évolution par rapport à la veille (en pourcentage)

. en hausse

France Télécom: 17,74 +0,85%

Ingenico: 22,33 +0,81%

Gemalto: 23,26 +0,69%

STMicroelectronics: 6,91 +0,03%

. en baisse

Sopra: 50,40 -0,28%

Iliad: 62,59 -0,38%

GFI: 4,36 -0,46%

Dassault Systèmes: 39,46 -0,65%

Oberthur Card Systems: 4,52 -1,31%

Alcatel-Lucent: 3,97 -1,36%

Altran: 5,54 -1,42%

Alten: 23,17 -2,20%

Capgemini: 38,11 -2,28%

Steria: 17,36 -3,61%

Atos Origin: 37,74 -4,19%

Soitec Silicon: 4,07 -4,46%

= = =


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur