Bourse : pourquoi Bouygues Telecom veut être ‘dérégulé’

Cloud

Les places boursières européennes ont raté leur retour dans le vert, malgré le soutien de Wall Street qui s’est inscrit à la hausse dès l’ouverture. Pétrole et matières premières continuent de peser sur les marchés. La séance n’a pas été favorable aux technos

Après avoir longtemps tiré l’action du groupe Bouygues vers le haut, la filiale télécom du géant du bâtiment l’entraîne actuellement dans le rouge. Faisant valoir sa ‘faible’ part de marché face à ses deux concurrents, Bouygues Telecom vient de demander à la Commission européenne d’être exempté de toute contrainte réglementaire (lire notre information par ailleurs). Conséquence: le titre Bouygues a perdu 0,55 %. Le groupe a pourtant fait savoir qu’il n’envisage pas de se séparer de sa filiale. Trop tard, le mal est fait.

La Bourse de Paris est retombée sur la barre des 5000 points, accompagnant ainsi le climat boursier européen actuellement défavorable. Le CAC40 s’est replié de -0,54 % à 5.085,11 points. La Bourse de New York a profité de la bonne surprise du déficit commercial américain pour se redresser. Le Dow Jones a terminé en hausse de 0,36 % à 11.129,97 points, suivi par le Nasdaq de 0,19 % à 2.314,68 points. Profitant de la réduction de -2,3 % des importations et de la réduction de -22,7 % du déficit avec la Chine, le déficit commercial américain en février a créé la surprise, se contractant à 65,74 milliards de dollars, contre 67,5 attendus par les économistes. Imputé à des facteurs saisonniers comme le nouvelle an chinois, la baisse du déficit risque cependant de n’être que temporaire et il devrait remonter dès le mois de mars, emporté par la hausse des cours du pétrole. Le dollar a profité du déficit commercial des Etats-Unis pour se redresser, à 1,2104 dollar pour 1 euro. L’or a dépassé les 600 dollars l’once. Le cours du pétrole continue de s’envoler. Le baril de brut léger est passé au dessus des 69 dollars au Nymex, à 69,10 à la clôture de Paris, avant de retomber à 68,62 dollars. Et le Brent de la Mer du Nord se rapproche des 70 dollars… Safran, groupe de communication, d’aéronautique et de défense, a gagné 0,49 % après l’annonce d’une hausse de 13,7 % de son chiffre d’affaires au premier trimestre, à 2,38 milliards d’euros. Les valeurs technologiques sont en repli, à quelques exceptions. STMicroelectronics gagne 1,20 %, Soitec 1,01 %, Business Objects 0,97 %, Alten 0,39 %, Oberthur -2,61 %, Iliad -2,54 %, Gemplus -2,44 %, Steria -2,05 %, Axalto -2,03 %, Capgemini -1,84 %, Atos Origin -1,67 %, Infogrames -1,45 %, Vivendi Universal -1,16 %, GFI Informatique -1,00 %, France Télécom -0,94 %, Sopra Group -0,88 %, Altran -0,86 %, Thomson -0,71 %, Unilog -0,62 %, Alcatel -0,48 %, Ubi Soft -0,16 %, Dassault Systèmes -0,13 %. A Wall Street, Motorola a profité du relèvement de la recommandation de l’intermédiaire Bear Stream, qui anticipe une progression des ventes dopées par la gamme RARZ. Le titre a gagné 1,74 %. Pour les technos US, la séance a été plutôt mitigée, malgré un début de séance qui a vu les valeurs technologiques tirer le marché à la hausse. Electronic Arts a gagné 1,76 %, eBay 0,39 %, Microsoft 0,26 %, Amazon.com 0,19 %, Google -0,17 %. Apple a perdu -1,88 %, Yahoo -0,92 %, Adobe -0,83 %, Sun -0,80 %, HP -0,65 %, Applied Materials -0,51 %, IBM -0,51 %, Oracle -0,43 %, Intel -0,21 %, Symantec -0,12 %Cisco -0,05 %, Dell -0,03 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur