Bourse : quand Equant crée la déception

Cloud

La publication de résultats trimestriels mitigés, voire particulièrement décevants pour Equant, a pesé sur le marché qui enregistre sa quatrième séance consécutive à la baisse

Equant, filiale solutions de communications globales pour multinationales de France Telecom, a été sanctionnée par le marché après la publication décevante d’un chiffre d’affaires trimestriel inférieur aux attentes. Le titre perd 13,65%, et entraîne FT dans sa chute, l’opérateur historique perd 2,17%. Les résultats d’Equant ont jeté le froid sur la Bourse de Paris, qui s’installe dans la morosité. Le CAC40 perd 0,89% à 3.689,39 points. La Bourse américaine s’est concentrée sur les chiffres économiques, et en particulier sur la croissance au premier trimestre, qui a 4,2% se révèle moins forte que les attentes du marché, les économistes tablaient sur 5%. Le chiffre de la croissance n’a cependant pas eu d’effet sur le marché boursier, sauf de rassurer en limitant la perspective d’une hausse des taux directeurs de la Fed. Le Dow Jones cède 0,68% à 10.272,27 points, et le Nasdaq 1,55% à 1.958,78 points. Sur le marché des changes, le dollar baisse avec la croissance. Et donc l’euro repasse au dessus de la barre des 1,19, à 1,1976 dollar. Sur le front de l’emploi aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage enregistrent un nouveau recul de 18.000. A 338.000, le chiffre est inférieur aux attentes des économistes. Par contre, le coût de la main d’?uvre au premier trimestre a augmenté beaucoup plus rapidement que prévu, de 1,5%. Lors de son assemblée générale, la SSII Cap Gemini a annoncé un chiffre d’affaires trimestriel ‘préliminaire’ de 1,477 milliards d’euros, de quoi rassurer les investisseurs et booster le titre qui gagne 4,72%. Time Warner fait plus que doubler son bénéfice, 961 millions de dollars contre 396 millions un an plus tôt, et chiffre d’affaires en progression de 9,24 à 10,1 milliards de dollars. Le titre gagne 2,79%. L’équipementier télécoms JDS Uniphase réduit ses pertes, 7,3 millions de dollars contre 58,5 millions un an plus tôt, et enregistre une chute de 3% de son chiffre d’affaires à 161 millions de dollars. Ces résultats étaient annoncés, mais le marché qui attendait plus a sanctionné le titre qui s’effondre de 15,54%. Dernière minute : Google en Bourse

Google a présenté à la Sec son projet d’entrée en Bourse, au Nasdaq ou au NYSE. Le moteur de recherche espère valoriser 2,7 milliards de dollars.

L’arrivé de Google sur le marché des actions va-t-il relancer l’économie internet ? Malgré ce commentaire qui devrait se généraliser dans la presse, rien n’est moins sûr, car Google est assimilable à un épiphénomène, et son actionnariat risque fort de ne pas bénéficier d’une coloration très institutionnelle, ce qui pourrait devenir une source de déséquilibre pour le groupe. Cependant, les investisseurs américains vont probablement se précipiter sur le titre, mais l’évolution de sa cotation sera un indice à suvre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur