Bourse : quand Finmeccanica allège, STMicroelectronics trébuche

Régulations

Les valeurs technologiques respirent, les indices économiques rassurent, la Bourse se reprend, le Dow Jones repasse sur la barre des 10.000 points

Rassuré par les chiffres économiques américains et le climat des affaires en Allemagne, le marché boursier européen s’est repris, un rebond bienvenu après la chute enregistrée lundi.

Les valeurs américaines ont profité d’un climat plus serein pour rebondir. A la Bourse de New york, le Dow Jones gagne 1,24% à 10.085,14 points et le Nasdaq 1,64% à 1.869,10 points. La Bourse de Paris suit le mouvement, ce mardi 27 juillet, et se redresse. Le CAC40 gagne 0,92% à 3.565,10 points. L’indice Ifo du climat des affaires en juillet repart à la hausse à 95,6. L’indice de confiance du consommateur américain du Conference Board ressort à 106,1, quatrième hausse consécutive et son plus haut depuis deux ans. Enfin les ventes de logements neufs aux Etats-Unis ont surpris en ne se contractant que de 0,8%. Le dollar est reparti à la hausse, repassant à la clôture de Wall Street sous la barre des 1,21, à 1,2050 dollar pour 1 euro. Les valeurs technologiques ont profité du climat boursier favorable pour se redresser. Alten gagne 1,54% et Capgemini 0,86%. UBI Soft, sur le maintient de ses objectifs, gagne 2,30%. Passage à vide pour STMicroelectronics après la mise en vente par Finmeccanica de 22,7 millions de titres du groupe, pour 2,5% du capital. Le titre termine sur un repli de 2,45%. France Telecom gagne 0,62% sur la montée de l’opérateur dans le capital de TPSA, l’opérateur polonais. Les 13,57% précédemment détenus par Tele Invest et Tele Invest II, lui permettent de passer à 47,5% du capital. Mais France Telecom aurait pu faire mieux si l’opérateur historique n’avait publié un bénéfice net au premier semestre en net recul, à 1,1 milliards d’euros, contre 2,5 milliards un an plus tôt. Le fabricant d’accessoires pour téléphones mobiles Wavecom creuse sa perte nette au premier semestre, à 38,4 millions d’euros. La mission du nouveau directeur général, ‘redéfinir le modèle économique‘ du groupe, n’est pas fait pour arranger les choses, le titre plonge de 22,98%. Le géant des télécoms Verizon Communications progresse de 3,73% après la publication d’un chiffre d’affaires en forte hausse à 17,8 milliards de dollars, et un bénéfice net qui passe en un an de 338 millions à 1,8 milliard de dollars. Quant à Cray, le titre du fabricant de calculateurs s’effondre de 40% avec un chiffre d’affaires trimestriel divisé par trois à 21,7 millions de dollars et une perte de 54,5 millions de dollars, alors que le groupe était bénéficiaire, de peu, il y a un an.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur