Bourse : quelle alternative pour les actionnaires d’Alstom ?

Cloud

Séance du 27 juin : Paris se maintient en positif, mais des inquiétudes se font jour à New York avec la fin du trimestre

Les semaines à venir risquent d’être tendues, car les investisseurs, après avoir relancé le marché depuis la mi-mars, attendent de constater la reprise dans les faits, c’est-à-dire dans les résultats des entreprises pour le second trimestre. Dans ces conditions, le dollar n’a une nouvelle fois pas résisté face à l’euro.

La Bourse de Paris a clôturé de justesse en territoire positif, le CAC40 se maintenant au dessus de la barre des 3100 points, avec une progression vendredi de 0,18% à 3.109,02 points. Mais sur la semaine, l’indice parisien a perdu 2,54%. Wall Street déprime en fin de trimestre, avec les ajustements des investisseurs et l’inquiétude avant la relance des salves de résultats des sociétés. Le Dow Jones chute de 0,99% à 8.989,05 points, tandis que le Nasdaq baisse de 0,54% à 1.625,26 points. La semaine s’est inscrite en baisse, le Dow Jones perdant 2,3% et le Nasdaq 1,18%. L’assemblée générale d’Alstom se déroulera mercredi. Dans la période de crise que traverse le groupe, les actionnaires ne disposeront que d’une alternative: soit accepter l’augmentation de capital de 600 millions d’euros par un appel au marché, – ce qui signifie une diminution de moitié de leur investissement; soit refuser l’augmentation de capital, au risque de perdre la totalité de leurs avoirs. L’augmentation de capital fait en effet partie du plan de redressement du groupe par son désendettement. Le fabricant de terminaux de paiement Ingenico enregistre la plus forte hausse à Paris, après l’annonce d’un contrat en Grande-Bretagne pour environ 87 millions d’euros. Le titre a progressé de 5,19 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur