Bourse : ralentissement à la veille de la clôture annuelle

Cloud

La tension imposée au marché américain par des indices jugés décevants n’a pas permis au CAC40 de poursuivre au même rythme sa progression de lundi, tandis que l’euro continue de toucher de nouveaux pics historiques

La Bourse américaine a ouvert ce mardi 30 décembre en recul suite à la publication d’indices jugés décevants, entraînant les places européennes, dont la Bourse de Paris qui termine sur un gain réduit dans un volume limité.

Le CAC40 progresse de 0,24% à 3.529,18 points. Sauf évènement inattendu, l’indice vedette de la Bourse de Paris enregistre sur l’année une hausse de 15%, qui met fin à trois années consécutives de vaches maigres après le record du 4 septembre 2000 et ses 6.944 points. A Wall Street, la faiblesse des indicateurs économiques encourage les prises de bénéfices? Il n’en faut pas plus pour que le Dow Jones termine en repli, 0,24% à 10.425,04 points, tandis que le Nasdaq s’est maintenu de justesse au dessus de la barre des 2.000 points, en gagnant 0,17% à 2.0009,88 points. L’euro a atteint un nouveau pic historique à 1,2536 dollar. L’indice des achats de Chicago a déçu, à 59,2 en décembre après les 64,1 de novembre, bien qu’il reste en ligne avec la reprise américaine. De même, l’indice de confiance Conference Board des consommateurs américains s’est replié à 91,3 en décembre, alors qu’il était de 92,5 un mois plus tôt. La révision à la hausse par IDC des prévisions de ventes de semiconducteurs, qui gagnent 2 points à 18%, profite aux valeurs du secteur et en particulier à STMicroelectronics qui progresse de 0,70%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur