Bourse : record historique pour l’euro

Cloud

Les places boursières européennes ont terminé en territoire positif malgré l’action cumulée du cours du baril de pétrole, qui s’est placé de nouveau au dessus des 50 dollars, et surtout de l’euro qui a atteint un cours historique au dessus de 1,31 dollar

La

Bourse de Paris, tout comme ses homologues européennes, termine de justesse la séance de ce mardi 23 novembre en territoire positif. Le CAC40 progresse de 0,15% à 3.780,09 points. La Bourse de New York termine à l’équilibre, minée par le rebond des prix pétroliers. Le Dow Jones avance de 0,03% à 10.492,60 points, alors que le Nasdaq recule de 0,04% à 2.084,28 points. Les marchés ont été plombés par le dollar. La devise européenne a en effet franchi pour la première fois la barre des 1,31 dollar, à 1,3106 dollar pour 1 euro. Le mouvement ne constitue pas une surprise. Les réticences des Etats-Unis à agir pour limiter la chute du dollar lors du G20, en plus de confirmer la politique américaine qui s’appuie sur un dollar faible ? donc sur les autres pays du monde – pour financer son déficit, ne peut qu’amplifier le mouvement. L’évolution du dollar incite les investisseurs à exacerber leur tendance à la prudence, d’autant que le pétrole est lui aussi de la partie. Au Nymex, le baril de pétrole brut léger a flambé à 50,28 dollars, avant de retomber à la clôture à 48,94 dollars. Les valeurs technologiques, pourtant bien orientées à l’ouverture, ont limité leurs gains après que le Crédit Suisse ait revu à la baisse sa recommandation sur Intel. STMicroelectronique perd 1,34%, Alcatel recule de 0,75%, Thomson de 0,11%, malgré l’annonce du rachat à Xerox de 33% de l’éditeur de solution de protection des droits numériques (DRM) ContentGuard, codétenu avec Microsoft et Time Warner. A Wall Street, Intel chute de 3,03% sur les commentaires de CSFB, qui a indiqué que le premier fabricant mondial de semi-conducteurs, mal positionné, aura du mal à profiter de la croissance du secteur durant les prochaines années, et dans la foulée a dégradé sa recommandation. Sélectionné par British Telecom pour fournir 100.000 cartes de licences à l’agence gouvernementale britannique pour la sécurité, Oberthur Card Systems gagne 1,76%. La dégradation de la note de Fortis sur Ingenico a fait plonger le titre du leader mondial des terminaux de paiement de 6,69%. Vivendi Universal progresse de 0,40% après le relèvement de la note de Standard & Poor’s sur la dette du groupe. Le fabricant de solutions de stockage Brocade recule de 3,92% sous l’effet Intel, pourtant le groupe a publié des résultats trimestriels en progression et supérieurs aux attentes, chiffre d’affaires en hausse de 13% à 155,6 millions de dollars et bénéfice qui passe de 14,8 à 20,4 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur