Bourse: recul général à cause des valeurs bancaires

Régulations

La première séance de juin aura été marquée par une rechute de toutes les places boursières. La faute aux banques…

A New York, Wall Street a terminé en baisse sensible lundi, plombée par les valeurs financières suite au limogeage brutal du dg d’une des grandes banques financières américaine – Wachovia. Ainsi, le spectre d’un écroulement dû aux ‘subprimes’ refait la ‘une’ de l’actualité boursière.

La bonne tenue de l’indice de l’activité industrielle américaine, qui s’est légèrement amélioré en mai, n’a pas suffi à compenser.

L’indice Dow Jones a cédé -1,06%, perdant 134,5 points à 12.503,82 et le Nasdaq a reculé lui-aussi, -1,23% perdant 31,13 points à 2.491,53.

Standard & Poor’s a revu à la baisse ses notations sur quelques banques financières de Wall Street : Merrill Lynch, Lehman Brothers et Morgan Stanley.

Conséquence immédiate : Wachovia a perdu -1,68%, JP Morgan Chase -1,98% et Bank of America -1,26%. Merrill Lynch cède presque trois points, -2,96%, Lehman Brothers décroche complétement, -8,1%, et Morgan Stanley abandonne plus deux points, -2,55%.

Autre alarme, lancée par un établissement de crédit immobilier britannique, Bradford & Bingle ; il a présenté des perspectives inquiétantes pour le marché immobilier du Royaume-Uni. Il n’en fallait pas plus pour faire reculer toutes les valeurs ou presque.

Toutes les places boursières européennes se sont inscrites à la baisse, après 3 séances positives. Londres a cédé 0,76%, Francfort -1,24% et l’Eurostoxx 50 -0,83%.

A Paris, le CAC 40, après avoir frôlé les 5.000 points, a nettement reculé, -1,58%, ce qui met un terme à une suite de 3 séances consécutives en hausse, dans un volume d’échanges moyen de 4,6 milliards d’euros.

Toutes les valeurs du CAC 40 reculent, sauf une – Vallourec.

A noter que Gemalto, soutenu par les recommandations d’un analyste, enregistre un bond spectaculaire, +6,25%, car le spécialiste de la carte à puce a confirmé ses objectifs dans un environnement difficile cédant 1,58%, à 4.935,21. Son dg parle d’une croissance annuelle de 10% en moyenne de son chiffre d’affaires, hors effets de change, dans les dix prochaines années… A noter également, la bonne tenue de Sopra.

A l’inverse, STMicroelectronics récolte la 2è plus forte baisse du CAC 40: -4,09% à 8,03 euros.

Evolution des cours du 2 juin 2008 en valeur (euros) et en pourcentage. . en hausseGemalto: 23,45 +6,59%

Sopra: 55,05 +1,29%

Altran: 5,90 +0,68%

Ingenico: 22,70 +0,04%

Gemplus: 1,37 inchangé 0,00%

. en baisse

Iliad (Free): 64,00 -0,59%

Atos Origin: 37,73 -0,63%

Neuf Cegetel: 35,90 -0,69%

Steria: 19,60 -1,01%

France Télécom: 19,24 -1,31%

Capgemini: 42,98 -1,42%

Soitec Silicon: 5,26 -2,23%

Alcatel-Lucent: 4,74 -2,47%

Completel: 34,10 -2,57%

Alten: 25,00 -3,06%

STMicroelectronics: 8,03 -4,06%

= = =


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur