Bourse : retour dans le vert après le coup pouce de la Fed

Régulations

La Réserve fédérale américaine a pris la décision rarissime d’abaisser l’un
de ses taux, son taux d’escompte, ce qui a eu pour effet d’entrainer un fort
rebond de Wall Street, et des places boursières européennes dans son sillage

Le Réserve fédérale américaine (Fed) a créé la surprise en abaissant son taux d’escompte. Une mesure rare, inattendue mais bienvenue, qui a permis à Wall Street de rebondir, entrainant dans son sillage les places boursières européennes.

Elle a également injecté 6 milliards de dollars pour parer au risque de manque de liquidités, ce qui porte à 94 milliards les liquidités injectées par Fed dans le système monétaire depuis le 9 août.

En ramenant son taux d’escompte ? taux des prêts de liquidités à très court terme consentis par la banque centrale américaine aux institutions financières – de 6,25 % à 5,75 %, la Fed a employé la manière forte pour ramener le calme sur Wall Street, marqué en début de séance par le plongeon de plus de -5 % de l’indice Nikkei à la Bourse de Tokyo.

La Fed a justifié sa décision, rarissime en dehors des réunions de son comité de politique monétaire, par la dégradation des marchés financiers liée à la crise de confiance suite à la crise des prêts immobiliers à risque aux Etats-Unis. Son taux principal, le Fed Funds, reste quant à lui inchangé à 5,25 %.

La prudence s’impose, cependant, car l’intervention de la Fed a surtout un effet psychologique, mais son effet sur la crise financière, qui secoue actuellement l’économie américaine et par là même l’économie mondiale, pourrait bien être des plus limités. Les économistes parient désormais sur une baisse du taux principal (Fed Funds) avant la fin de l’année, et même beaucoup plus tôt ? probablement lors la réunion de son comité en septembre – si la Fed veut confirmer son retour à de bonnes dispositions.

Les valeurs bancaires françaises ont logiquement profité de la décision de la Fed pour accélérer leur rebond, timidement engagé dès l’ouverture. Suffisamment en tout cas pour permettre à la Bourse de Paris d’inverser la tendance et terminer la semaine sur une forte hausse. Le CAC40 a bondi de 1,86 % à 5.363,63 points, affichant un volume d’échanges soutenu.

Encadrée par deux séances en forte hausse, la semaine boursière parisienne se termine sur un repli de son indice vedette de -1,5 %, et -3,2 % depuis le début de l’année.

La Bourse de New York a été la première à profiter de la décision de la Fed, et pour la première fois en sept séances termine en hausse. Le Dow Jones a bondi de 1,82 % à 13.079,08 points et le Nasdaqde 2,20 % à 2.505,03 points.

L’euro poursuit sa progression, à 1,3491 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole s’inscrit également en hausse, à 71,93 dollars le baril de brut léger au Nymex.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur