Bourse : rumeur d’OPA d’Ubi Soft sur Infogrames

Cloud

Nouvelle séance sous pression pour les technos. La Bourse a cependant réussi à inverser la tendance, et a terminé la semaine sur une progression

Infogrames, qui a déposé auprès de l’AMF son projet d’OPE sur ses Oceanes 2005, s’est redressé et a gagné 5,20%. Le titre a profité de rumeurs d’OPA de son concurrent Ubi Soft sur l’éditeur, publiées par La Tribune. La presse économique multiplie les scénarios autour des tentatives d’Ubi Soft pour contrer l’influence d’Electronic Arts, monté par surprise à 19,6% dans le capital de l’éditeur. Parmi les scénarios figurent un rapprochement avec VU Games, la fusion avec Gameloft, ou une augmentation de capital réservée à des alliés stratégiques. L’hypothèse évoquée par La Tribune n’a cependant pas la faveur du marché; la fragilité financière d’Infogrames milite au contraire contre cette OPA. La Bourse de Paris termine la semaine sur une note positive, la hausse l’ayant emporté sur la baisse avec une progression hebdomadaire du CAC de 0,31%. Ce vendredi 18 février, le CAC40 gagne 0,59% à 4.029,02 points. La Bourse de New York termine la semaine en ordre dispersé. Si le Dow Jones progresse de 0,29% à 10.785,22 points, en partie avec les valeurs pharmaceutiques, le Nasdaq des valeurs technologiques se replie de 0,13% à 2.058,62 points. L’indice de base américain des prix à la production a créé la surprise avec un bond de 0,8% – hors alimentation et énergie ? la plus forte augmentation des six dernières années. Le repli marqué de l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan, qui recule à 94,2 en février contre 95,5 en janvier, est venu tempérer le discours du président de la Fed qui craint une hausse rapide des taux directeurs américains. Alan Greespan a cependant indiqué devant le Congrès que les taux d’intérêt à court terme “restent plutôt bas“, ce qui milite pour le maintien du resserrement mesuré de la politique monétaire. Encore faut-il s’entendre sur le qualificatif ‘mesuré’. Sur le marché des changes, le dollar s’est stabilisé à 1,3066 dollar pour 1 euro. Côté pétrole, le regain de tension au Moyen Orient a relancé le baril de brut à la hausse, vers les 50 dollars. Les valeurs technologiques continuent d’avancer en ordre dispersé, tendance baissière. Altran a perdu 2,26%, GFI Informatique -2,16%, Soitec -2,07%, Vivendi Universal -1,41% ou STMicroelectronics -1,38%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur