Bourse : rumeurs d’avertissement sur Intel

Cloud

Le CAC40, indice vedette de la Bourse de Paris, repasse sous la barre des 3600 points, entraîné par la confirmation par les indices économiques du ralentissement de l’économie américaine, et par la crainte d’un avertissement sur les perspectives d’Intel

Intel fait l’objet de rumeurs à la veille, jeudi, de son point à mi trimestre. Rumeurs lancées par Smith Barney, qui a indiqué que le premier fondeur mondial pourrait réviser ses objectifs de chiffre d’affaires à la baisse, et relayées par la banque d’affaires Morgan Stanley, qui a révisé à la baisse ses estimations de chiffre d’affaires pour le trimestre en cours, et abaissé son objectif de cours sur le titre, qui a perdu 1,44%. L’ampleur inattendue de la chute des indices économiques américains, ce mardi 31 août, a entraîné les places boursières à la baisse. La Bourse de Paris n’a pas manqué à l’appel, et s’est placée sous la barre des 3.600 points. Le CAC40 a perdu 1,17% à 3.594,28 points. Malgré la tension sur la reprise induite par les indices, la Bourse de New York termine en territoire positif. Pas un mouvement ferme, mais un effet de la volatilité du marché. Le Dow Jones prend 0,51% à 10.173,92 points, et le Nasdaq se contente d’un bien modeste 0,09% à 1.838,10 points. L’indice de confiance des consommateurs du Conference Board, à 92 en août alors qu’il était attendu à 103,5, enregistre un repli plus important que prévu, tout comme l’indice des directeurs d’achat de Chicago, qui passe de 64,7 en juillet à 57,3 en août. Mais le pire reste à venir, avec la publication de l’indice national ISM des directeurs d’achat mercredi, le discours de George W. Bush à la Convention républicaine jeudi, et les chiffres mensuels de l’emploi vendredi ! Les mauvais chiffres de l’économie américaine ont entraîné le dollar à la baisse, qui repasse sur la barre des 1,21, à 1,2176 dollar pour 1 euro. Les valeurs technologiques n’ont pas su résister ni à la tendance du marché, ni à la rumeur qui se propage sur Intel. Business Objects plonge de 5,53%, Capgemini de 4,24%, Alcatel de 3,81%, Vivendi Universal de 2,87%, STMicroelectronics de 2,66%. L’éditeur de logiciels Veritas Software a annoncé le rachat du spécialiste des applications de stockage d’e-mails Kvault Software, pour 225 millions de dollars. Le titre perd 3,96%. L’équipementier réseaux Juniper Networks, à l’opposé d’Intel, profite du relèvement de la recommandation de Wachovia pour progresser de 2,23%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur