Bourse : rumeurs d’OPA, Iliad s’envole

Une nouvelle rumeur sur une éventuelle OPA sur

Iliad, la maison mère du fournisseur d’accès à Internet Free, a relancé les spéculations autour du titre, qui a progressé de 4,61 %, prenant la tête des valeurs à Paris. Profitant d’un climat boursier particulièrement favorable sur cette fin de semaine, la Bourse de Paris s’est nettement redressée. Le CAC40 a progressé de 0,67 % à 4.704,41 points, l’indice a pris position au-dessus des 4700. À la Bourse de New York, après quelques hésitations, le repli du cours de pétrole a finalement permis de limiter celui des valeurs. Le Dow Jones a reculé de -0,06 % à 10.875,59 points et le Nasdaq, sous la pression de Oracle, a perdu 0,36 % à 2.252,48 points. Sur la semaine, le CAC40 a progressé de 0,93 %, devançant le Dow Jones qui a gagné 0,91 %, tandis que le Nasdaq a perdu -0,19 %. Sous le coup des prises de bénéfices, dont l’objectif est de solder l’année 2005 afin de se préparer pour la prochaine année, le dollar est reparti à la baisse et a terminé la semaine à 1,2010 dollar pour un euro. Quant au pétrole, le baril de brut léger s’est replié à 58,06 dollar. À quelques heures de l’annonce du rachat du bouquet satellitaire TPS, qui devrait s’effectuer par échange d’actions, Vivendi Universal a gagné 1,1 % et TF1 0,51 %. Crédit Suisse Fisrt Boston s’interroge sur l’évolution de l’industrie des semi-conducteurs et a indiqué qu’elle pourrait connaître sa première amélioration structurelle depuis 10 ans. STMicroelectronics en profite pour gagner 0,26 %. À la veille de son entrée au CAC40, qui interviendra ce lundi, l’annonce que les banques chargées de l’introduction du titre EDF n’ont exercé l’option de surallocation qu’à hauteur d’environ un tiers – ce qui occasionne un manque à gagner de 650 millions d’euros, le groupe ne lèvera pas 7 milliards d’euros… – n’a pas empêché le titre de progresser enfin, la démarche des banques ayant rassuré les marchés, et de gagner 2,08 %. Partagé entre le climat favorable sur les places européennes et le repli du Nasdaq avec la déception des résultats de Oracle, les technos sont restés hésitantes. Altran a gagné 2,44 %, Capgemini 1,66 %, Ubi Soft 1,16 %, Alten 0,89 %, Business Objects 0,36 % et Thomson 0,28 %. À l’inverse, Atos Origin a perdu -1,86 %, Dassault Systèmes -1,57 %, France Télécom -0,99 %, Gemplus-0,87 %, GFI Informatique -0,68 %, Obrethur Card Systems -0,53 %, Sopra Group -0,40 %, Soitec -0,33 %. À Wall Street, de nouvelles informations sur une éventuelle prise de participation de 5 % au capital de AOL contre un milliard de dollars a permis à Google de gagner 1,8 %. Après la publication de résultats encourageants, l’éditeur Adobe Systems a enregistré un bond spectaculaire de 11,14 %. La performance de Adobe n’a eu que peu d’effet face au géant Oracle, qui s’est replié de -1,09 %. Symantec a perdu -1,61 %, Apple -1,48 %, Cisco -1,35 %, Hewlett-Packard -0,96 % et Intel -0,75 %. En revanche, parmi les rares titres cotés au Nasdaq qui ont terminé la semaine sur une note positive, on notera que Yahoo! a progressé de 1,37 %.