Bourse : SAP déçoit, les SSII plongent

Cloud

Les places boursières ont cédé face à l’escalade de la violence au Proche-Orient, propulsant le cours du pétrole vers de nouveaux records. Impossible de résister à un tel raz de marée, jusqu’aux technos qui ont plongées, déjà attirées à la baisse par les résultats de SAP

Les mauvais résultats de l’allemand

SAP, leader mondial du progiciel, ont pesé lourdement sur les SSII, cumulant, comme si cela ne suffisait pas, leur effet avec les tensions géopolitiques. GFI Informatique a plongé de -5,28 %, Sopra Group -4,65 %, Altran -4,39 %, Steria -4,09 %, Alten -3,71 %, Capgemini -3,56 %, Atos Origin -2,07 %.

La Bourse de Paris est repassée sous la barre des 4900 points, cumulant les craintes autour des violences au Proche Orient, de la flambée des cours du pétrole, de la hausse probable des taux directeurs de la BCE et de la déception des résultats d’entreprises. Le mouvement s’est accéléré avec le repli de Wall Street. Le CAC 40 a terminé sur une chute de -1,81 % à 4.852,52 points.

La Bourse de New York, pour la deuxième séance consécutive, a plié nettement sous les tensions géopolitiques. Le Dow Jones a reculé de -1,52 % à 10.846,29 points et le Nasdaq de -1,73 % à 2.054,11 points.

Le dollar s’est montré hésitant, pénalisé lui aussi par les tensions géopolitiques, avant de se reprendre et de terminer à 1,2688 dollar pour 1 euro.

Autre ‘victime’ des tensions au Proche et Moyen Orient, le cours du pétrole a dangereusement affiché de nouveaux records à proximité des 77 dollars, pour terminer à 76,70 dollars le baril de brut léger.

Serge Tchuruk, le p-dg d’Alcatel, a indiqué à La Tribune que le plan de marche de la fusion avec Lucent Technologies était maintenu et que celle-ci aurait un effet positif sur le bénéfice par action “à brève échéance“, notamment grâce aux économies dues aux synergies, estimées à 1,4 milliard d’euros par an. Le titre a cependant reculé de -1,52 %.

Faute d’accord avec ses créanciers, Eurotunnel a annulé son assemblée générale du 27 juillet et demandé à être placé sous la protection de la justice.

Les valeurs technologiques ont suivi le mouvement et se sont enfoncées dans le rouge. Dassault Systèmes -5,17 %, Soitec -5,17 %, Iliad -4,37 %, Gemalto -3,74 %, Oberthut CS -3,35 %, Safran -2,72 %, Business Objects -2,02 %, Infogrames -1,92 %, Thomson -1,84 %, France Telecom -1,50 %, STMicroelectronics -1,09 %, Ubi Soft -0,59 %.

A Wall Street, après l’annonce de l’abandon du projet de fusion entre Sony Music et BMG, le doute s’est installé sur le marché de la musique quant à la capacité des ‘majors’ à consolider, remettant en cause l’autre projet de fusion, Warner Music et EMI. Dans la foulée, le titre Warner Music a plongé de -17,57 %.

Yahoo a perdu -3,45 %, Sun -3,25 %, Dell -3,04 %, Amazon.com -2,60 %, eBay -2,35 %, Google -2,02 %, Microsoft -1,68 %, IBM -1,64 %, Adobe -1,61 %, HP -1,42 %, Applied Materials -1,40 %, Apple -1,34 %, Cisco -1,31 %, Intel -0,89 %, Oracle -0,84 %.

On notera la progression d’Electronic Arts 2,16 % et de Symantec 2,08 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur