Bourse : semaine en baisse et entrée réussie pour Iliad

Cloud

Les places boursières sont en repli suite aux déclarations de la Fed, tandis qu’Iliad entre en Bourse en fanfare

A la vague de consolidation, engendrée par les commentaires de la Réserve Fédérale américaine, sont venues s’ajouter les statistiques décevantes de la croissance aux Etats-Unis publiées ce 30 janvier. Sur le marché français, l’effet moteur de l’OPA de Sanofi Synthélabo sur Aventis n’a pu balancer la vague des allègements bénéficiaires.

Le marché US marque une pause. Comme le confirme le Département du Commerce, la croissance américaine c’est nettement ralentie au dernier trimestre 2003. Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis a progressé de 4% en rythme annuel, alors que les analystes attendaient 5%, et que le troisième trimestre a enregistré 8,2%. Cependant, l’activité industrielle de la région de Chicago, à 65,9 points en janvier, a atteint son niveau le plus élevé depuis 10 ans, et l’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan a bondi à 103,8 points. A la Bourse de Paris, le CAC40 a cédé 0,65% vendredi, à 3.638,44 points, le flux vendeur se solde par un recul hebdomadaire de 1,5% sur l’indice vedette. A Wall Street, le Dow Jones a cédé 0,21% à 10.488,07 points et a perdu 0,75% sur la semaine, tandis que le Nasdaq s’est replié de 0,10% à 2.066,15 points et a enregistré une chute de 2,7% sur la semaine. Première valeur technologique à venir frapper cette année à la porte de la Bourse de Paris, c’est en fanfare que le titre Iliad a été introduit, et souscrit 25 fois, il s’est envolé de 30,4% dès son premier jour de cotation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur