Bourse : semaine en rouge sous la menace pétrolière

Cloud

La Bourse a terminé la semaine sur un rebond technique après une semaine en rouge marquée par le pétrole et les avertissements d’entreprises.

Trois ouragans en quelques semaines, Charley, Frances et Yvan, et un quatrième qui pointe son nez, Jeanne, ont ralenti les livraisons de brut sur les Etats-Unis. Or, les stocks sont en baisse, légère. Le marché pétrolier américain encaisse mal et le cours du pétrole suit. D’autant plus mal que le russe Ioukos confirme ses difficultés financières après le gel de ses comptes bancaires par le gouvernement russe.

Cette hausse du cours du pétrole vient de plus en plus influer sur celui des matières premières, et tout d’abord sur les dérivés du brut, avec une tension accrue sur les entreprises, comme Michelin. Avec un retour temporaire au calme sur l’actualité des entreprises, ce vendredi, la Bourse de Paris termine la semaine sur une note positive. Le CAC40 progresse de 0,56% à 3.673,51 points. Sur la semaine, l’indice vedette parisien s’inscrit en repli de 1,41%. La Bourse de New York termine la semaine dans le désordre. Si le Dow Jones joue la stabilité avec un gain limité de 0,08% à 10.047,24 points, le Nasdaq des valeurs technologiques cède 0,37% à 1.879,48 points. Aux Etats-Unis, les commandes de biens durables ont reculé de 0,5% en août. C’est mieux qu’attendu par le marché, d’autant plus qu’en excluant les transports, et donc l’influence directe du cours du pétrole, l’indice grimpe de 2,3%. Vivendi Universal profite des rumeurs sur Polska Telefonya Cyfrowa, détenu à 51% à parts égales par le groupe et Elektrim, pour gagner 3,54%. Deutsche Telekom, qui détient les 49% restant de l’opérateur polonais pourrait en effet abandonner son projet de reprise des parts qui ne lui appartiennent pas. Malgré l’avertissement de Philips Semiconductors (lire notre article), relativisé par les marchés qui s’attendaient à pire après la démission surprise de Scott McGregor, le patron de la division, STMicroelectronics se redresse de 0,91% après une semaine difficile durant laquelle le titre a perdu plus de 5%. Alcatel gagne 0,32% après l’annonce du projet du sud-coréen LG Electronics de créer une co-entreprise avec l’équipementier français ou le canadien Nortel afin de céder sa division équipementier télécoms, à défaut d’y mettre fin.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur