Bourse : Soitec a résisté à la chute d’Intel

Cloud

Face aux valeurs technos US qui déçoivent, face au cours du pétrole qui reste élevé et à la Bourse de Tokyo qui a paniqué, la marge de man?uvre des places boursières européennes était très limitée: elles ont terminé dans le rouge. Les résultats décevants d’Intel et de yahoo!, qui ont plongés à Wall Street, ont pesé sur les valeurs technologiques

Paradoxe du marché,

Soitec a su tirer profit de la chute d’Intel, qui a publié des revenus trimestriels inférieurs au consensus du marché. Le recul du géant des semi-conducteurs, dont le titre a plongé de -11,44 % à Wall Street, sanctionne en partie le recul de sa part de marché face à son challenger AMD. Or, tout ce qui profite à AMD profite à Soitec, puisque le fondeur est le premier client de la technologie ‘silicium sur isolant‘ (SoI). Cerise sur le gâteau, Morgan Stanley a relevé son objectif de cours sur Soitec. Bilan : au moment où Intel entraîne les technos dans sa chute, le titre Soitec continue de caracoler en tête du SRD avec un nouveau bond de 4,54 %. A l’inverse, STMicroelectronics n’a pas résisté à la déferlante négative d’Intel: le titre a reculé de -1,85 %. Tout comme Alcatel -1,46 %. Dans un climat boursier international défavorable, la Bourse de Paris a limité ses pertes mais a terminé la séance à la baisse. Le CAC40 a cédé -0,73 % à 4.772,09 points. Le Bourse de New York termine une nouvelle fois à la baisse. Le Dow Jones a perdu -0,38 % à 10.854,86 points et le Nasdaq -1,00 % à 2.279,64 points. Le déficit commercial américain en novembre, 64,21 milliards de dollars, a été largement compensé par les entrées de capitaux, 81,9 milliards. En décembre, les prix à la consommation aux Etats-Unis ont augmenté de 0,1 %, tout comme le salaire hebdomadaire. Le dollar continue de se replier, à 1,2098 dollar pour 1 euro. Le cours du baril de pétrole brut léger reste élevé, à 65,73 dollars. La tendance sur les technos est à la vente, appuyée par les premiers résultats trimestriels mitigés des technos américaines. Une correction qui devrait dégonfler en douceur la bulle qui s’annonçait. Quelques valeurs technologiques, chahutées depuis le début de la semaine, ont su se redresser : Iliad a gagné 1,57 %, Ubi Soft 1,56 %, Alten 1,30 %, France Télécom 1,26 %, Atos Origin 0,42 %. Mais l’effet Intel a largement poussé les technos françaises dans le rouge. Gemplus a perdu -3,04 %, Axalto ?2,56 %, Steria -2,52 %, Infogrames -2,27 %, Business Objects -2,15 %, Dassault Systèmes -1,90 %, Altran Technologies -1,73 %, GFI Informatique -1,60 %, Vivendi Universal -1,09 %, Sopra Group -0,75 %, Thomson -0,66 %, Unilog -0,28 %. A Wall Steet, toutes les attentions se sont portées sur Intel dont le titre a plongé de -11,44 %. Bureaux d’études et banques d’affaires ne vont pas être tendres non plus pour le fondeur, Citigroup et UBS ont ouvert le feu et dégradé leur recommandation. Figure historique des valeurs Internet, Yahoo! est l’autre déception du Nasdaq. Là encore, la déception sur les résultats du groupe a entraîné sa chute, dont l’ampleur surprend, mais les investisseurs n’avaient sans doute pas le c?ur à se préoccuper positivement d’une valeur sûre, le titre a plongé de -12,29 %. IBM, dont le chiffre d’affaires est en nette baisse mais qui a réussi à maintenir ses bénéfices à la hausse, évite de justesse de suivre le secteur. Son titre progressé de 0,96 %. La chute du géant Intel a eu un effet négatif sur le marché, de par sa forte capitalisation sur la Bourse américaine, mais aussi sur les technos US. Apple a perdu -2,62 %, eBay -2,14 %, Dell -1,35 %, Oracle -0,80 %, Microsoft -0,59 %, Sun -0,43 %, Symantec -0,36 %, Aplied Materials -0,10 %. Electronic Arts a gagné 1,41 %, Adobe 0,74 %, Amazon.com 0,73 %, Cisco 0,27 %


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur