Bourse : Soitec bondit sur ses technologies innovantes

Cloud

Alan Greenspan, le président de la Fed, a tenu des propos qui ont rassuré les marchés, et leurs ont permis de se redresser pour terminer en territoire positif. Les technos se sont plutôt bien comportées

Le président de la réserve fédérale américaine, la Fed, s’est dit inquiet de la dérive des comptes budgétaires des Etats-Unis, en particulier du gouffre du déficit budgétaire record de 2004 à 413 milliards de dollars !

Alan Greespan tire la sonnette d’alarme. Mais son discours très offensif ne fait que conforter la politique du gouvernent Bush, pour la mise en place de comptes d’épargne retraite privés, par exemple. Ce qui au final rassure les marchés. La Bourse de Paris est parvenue à terminer la séance de ce mercredi 2 mars au dessus de l’équilibre. Le CAC40 gagne 0,19% à 4.062,72 points, nouveau record de l’année. Les prix à la production dans la zone Euro ont progressé de 3,9% en janvier. La croissance de l’activité chez les Douze a enregistré au quatrième trimestre 2004 une augmentation du PIB de 0,2%, ce qui porte cette progression à 1,6% pour l’exercice. La Bourse de New York termine une séance hésitante sur un retrait en ordre. Le Dow Jones se replie de -0,17% à 10.811,97 points, le Nasdaq suit de -0,18% à 2.067,50 points. Le dollar enregistre une forte hausse après le discours d’Alan Greenspan, à 1,3134 dollar pour 1 euro. Une nouvelle contraction des stocks de produits distillés aux Etats-Unis, et le cours du baril de pétrole au Nymex s’envole à 53,05 dollars. Soitec bondit de 11,11% avec l’annonce d’une avancée technologique majeure pour la fabrication des wafers, les supports des semi-conducteurs (lire notre article). France Télécom, qui a rejoint le consortium composé de Blackstone Group, CVC Capital Partners et Providence Equity Partners, participera à la privatisation de Cesky Telecom, et gagne 1,09%. Alcatel a annoncé la prise de contrôle du spécialiste des solutions optiques Native Networks, pour 55 millions de dollars, et gagne 0,80%. Bouygues, malgré un bond de 90,6% de son bénéfice net annuel, a déçu sur ses marges et recule de 2,04%. A l’opposé des places européennes, les valeurs américaines des semi-conducteurs passent dans le rouge sur les perspectives décevantes d’AMD et de Novellus Systems. Pour AMD, qui recule de -1,73%, ses ventes de processeurs au premier trimestre devraient s’inscrire en légère baisse. De son côté, Novellus, qui chute de -4,24%, révise son objectif de chiffre d’affaires au premier trimestre à la hausse, mais réduit sa marge brute ! La ‘très mauvaise’ surprise à Wall Street est venue de l’éditeur de logiciels Tibco Software, qui a émis un profit warning sur ses résultats au premier trimestre, et dont le titre en réaction chute de -20,90%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur