Bourse : spéculations autour de GFI Informatique

Cloud

Wall Street était fermé ce 16 janvier pour le Martin Luther King’s Day. Les marchés boursiers européens ont évolué dans le calme, soutenus par les valeurs pétrolières et cela malgré la pâleur des télécoms.

En franchissant la barre des 5 % dans le capital de

GFI Informatique, JP Morgan Asset Management, filiale britannique de la banque d’affaires américaine JP Morgan Chase & Co, a lancé une vague spéculative sur la SSII, dont le titre a bondi de 6,23 %. La Bourse de Paris a terminé la séance de ce lundi 16 janvier en légère hausse. Le CAC40 a gagné 0,11% à 4.845,01 points. Le dollar a pris le dessus sur le discours de Jean-Claude Trichet, le président de la Fed (lire nos précédents articles Bourse). Il s’est légèrement redressé, à 1,2119 dollar pour 1 euro à la clôture de Paris. Face aux menaces des projets nucléaires de l’Iran, le cours du baril de pétrole brut léger est resté soutenu, à 63,85 dollars. Anticipant la publication de son chiffre d’affaires trimestriel, qui s’est révélé supérieur aux attentes, Soitec a gagné 2,38 % (cf. notre information). A l’exemple de GFI Informatique et de Soitec, les valeurs technologiques se sont bien tenues. Steria a gagné 2,69 %, Infogrames +2,29 %, Thomson +1,69 %, Gemplus +1,32 %, Alcatel +0,63 %, Altran +0,54 %, Business Objects +0,17 %, Alten et France Télécom +0,15 %, Unilog +0,13 %. En revanche, Iliad a perdu: -2,80 %, Ubi Soft -1,90 %, Atos Origin -0,66 %, Oberthur CS -0,65 %, STMicro -0,43 %, Dassault Systèmes -0,28 %, Vivendi Universal -0,23 %, Capgemini -0,19 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur