Bourse : spéculations autour des télécoms européennes

Régulations

Le bon comportement des technos, en particulier des valeurs télécoms, a
permis aux places boursières de s’afficher en hausse

Le secteur des télécoms a assuré en partie l’actualité de cette séance, emmené par les spéculations autour de possibles échanges d’actifs entre l’allemand Deutsche Telekom qui convoite Orange Netherlands (Pays-Bas) et France Télécom qui pourrait en retour d’une éventuelle cession de sa filiale recevoir l’espagnol Ya.com détenu par son concurrent. Le titre France Télécom a progressé de 2,08 %.

La Bourse de Paris s’est hissée à son plus haut niveau de clôture depuis novembre 200, profitant de la progression des valeurs technologiques. Le CAC40 a terminé sur une progression de 0,50 % à 6.120,20 points.

La Bourse de New York a cumulé les inquiétudes ? discours d’Alan Greenspan sur les dangers de la bulle chinoise, tension entre l’Iran et l’ONU qui pèse sur le pétrole ? au point de se réfugier dans le rouge. Le Dow Jones a trébuché de -0,11 % à 13.525,65 points et le Nasdaq de -0,42 % à 2.577,05 points.

L’indicateur des commandes à l’industrie dans la zone euro a créé la surprise en s’affichant en très nette hausse au mois de mars, 2,7 %, près de trois fois supérieure aux attentes des économistes.

Le dollar a joué les équilibristes, à 1,3467 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole a légèrement reculé à 65,32 dollars le baril de brut léger au Nymex.

Rachat (Thales ?) ou LBO avec un fond de ‘Private Equity‘ (Cinven ?). Les spéculations vont bon train sur le traitement qui sera réservé au spécialiste des terminaux de paiement Ingenico, et profitent au titre qui a bondi de 7,12 %.

Alcatel-Lucent est en tournée auprès des investisseurs des deux côtés de l’Atlantique. Patricia Russo a confirmé l’avancement de la fusion des deux groupes. Une démarche saluée par un rebond du titre, de 2,76 %.

STMicroelectronics a perdu -1,40 % sous les prises de bénéfices.

Business Objects 1,69 %, Vivendi 1,59 %, Ubi Soft 1,29 %, EADS 0,94 %, Iliad 0,76 %, Dassault Systèmes 0,71 %, Capgemini 0,61 %, Thomson 0,56 %, Neuf Cegetel 0,30 %, Atos Origin 0,02 %, Gemalto 0 %, Soitec 0 %.

GFI Informatique a reculé de -0,11 %, Sopra Group -0,14 %, Alten -0,17 %, Altran -0,57 %, Oberthur CS -1,25 %, Steria -3,81 %.

A Wall Street, les rumeurs de fusions-acquisitions ont alimenté le marché. Ainsi le soufflet du rachat de RIM (Blackberry) par Nokias’est effondré, le titre RIM a reculé de -2,18 %. C’est Oracle qui a relancé la vague, avec la rumeur d’un projet de rachat de SAP, ce qui l’a fait reculer de -1,08 %.

Le méga contrat (5,6 milliards de dollars) passé avec la NASA n’a pas profité à HP, dont le titre n’a progressé que de 0,11 %.

Analog Device, acteur des semi-conducteurs, a publié des résultats trimestriels en baisse et révisé ses prévisions à la baisse. Le titre a plongé de -9,97 %.

En l’absence d’actualité, les valeurs technologiques américaines ont glissé dans le rouge sous le coup des prises de bénéfices. Symantec -0,15 %, Microsoft -0,36 %, Google -0,40 %, Dell -0,45 %, eBay -0,54 %, Apple -0,57 %, Adobe -0,83 %, IBM -1,05 %, Yahoo -1,07 %, Intel -1,39 %, Electronic Arts -1,51 %, Cisco -1,52 %, Nvidia -2,66 %.

Quelques progressions sans ampleur : Amazon.com 0,17 %, Applied Materials 0 %, Sun 0 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur