Bourse : STMicro se maintient sur son nuage

Cloud

Pied de nez des investisseurs aux politiciens, la Bourse de Paris, après s’être inscrite en repli mardi à la suite de Wall Street, s’est redressée nettement. Inquiétude sur Airbus qui ne respectera pas ses délais sur l’A380

Les marchés boursiers européens ont su tirer profit de la bonne tenue du billet vert. La perspective, confirmée depuis, d’un ‘Non’ au référendum sur la constitution européenne aux Pays-Bas, maintient l’

euro sur sa tendance baissière. Le billet vert termine à 1,2206 dollar pour 1 euro. La Bourse de Paris profite du rebond des valeurs en dollars avec l’affaiblissement de l’euro. Le CAC40 se redresse de 1,40% à 4.178,25 points, son nouveau plus haut annuel. La Bourse de New York termine cette première séance de mai à la hausse. Le Dow Jones progresse de 0,78% à 10.549,06 points, et le Nasdaq de 0,95% à 2.087,86 points. Nouveau ralentissement de l’activité industrielle aux Etats-Unis en mai. L’indice ISM (Institute for Supply Management) est ressorti à 51,4, son plus bas depuis juin 2003. Situation identique en Allemagne et en France. Septième séance consécutive de hausse pour le cours du pétrole, dont le baril de brut léger au Nymex est repassé sur la barre des 52 dollars. Dans l’indifférence des marchés, la hausse profite au contraire aux valeurs pétrolières ! Les valeurs technologiques ont évolué en ordre dispersé, mais l’ampleur des hausses emporte le morceau. Gemplus bondit de 5,75%, Iliad (Free) se reprend et gagne 3,28%, Alcatel gagne 2,14%. A l’inverse, Business Objects perd -1,12%, Steria -0,61%, Atos Origin -0,20%. STMicroelectronics se maintient sur sa lancée, et continue de profiter de la révision à la hausse de la prévision de croissance du marché des semi-conducteurs par le WSTS. Le titre bondit de 3,59%. Moment difficile pour EADS. Le géant européen de l’aéronautique a informé certains de ses clients qu’il ne tiendra pas ses délais sur le gros porteur Airbus A380. Deux risques majeurs, des pénalités de retard et de laisser une fenêtre ouverte au concurrent Boeing. Le recul du titre, -0,25%, n’est cependant pas à la hauteur de la menace qui pèse sur Airbus. Malgré des résultats trimestriels qui affichent une perte de 49 millions de dollars, l’équipementier télécoms canadien Nortel Networks profite de l’annonce de la fin de sa révision comptable. Comme l’annonce s’accompagne du maintient de ses objectifs sur l’exercice, le titre bondit de 7,72%. Google profite du relèvement de son objectif de cours ? de 275 à 350 dollar – par Fisrt Boston pour bondir de 3,54%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur