Bourse : STMicroelectronic profite des résultats satisfaisants de T.I.

Cloud

Le risque d’une bulle spéculative sur l’immobilier espagnol a fait reculer
les places boursières européennes. Les valeurs technos ont évolué en ordre
dispersé

En publiant des résultats mitigés mais supérieurs aux attentes, Texas Instrument a rassuré le secteur des semi-conducteurs, en particulier pour la téléphonie mobile, et le titre a bondi de 7,74 % à Wall Street. STMicroelectronics en a profité pour progresser de 2,17 %.

Deuxième séance consécutive à la baisse pour la Bourse de Paris, marquée par l’immobilier espagnol, les indicateurs américains et les prises de bénéfices, dans un volume d’échanges qui reste important. Le CAC40 a cédé -0,53 % à 5.887,57 points.

Après les Etats-Unis, c’est l’Espagne qui est aujourd’hui l’objet de craintes d’un éclatement de la bulle immobilière.

La flambée du pétrole est venue rappeler les ménages américains à l’ordre; l’indice de confiance du consommateur a reculé à 104 point en avril, il était à 108,2 en mars.

La Bourse de New York a terminé la séance sur une hausse, emportée par les envolées d’IBMet de Texas Instruments, une hausse qui reste cependant limitée pour le Dow Jones à 0,27 % à 12.953,94 points et symbolique pour le Nasdaqà 0,03 % à 2.524,54 points.

Le redressement du dollar, engagé la veille, n’aura été que de courte durée, à 1,3645 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole a reculé, à 64,60 dollars le baril de brut léger au Nymex.

UBSa souligné le raffermissement des commandes d’Alcatel-Lucent, un avis qui a profité au titre, qui a enregistré une progression de 3,44 %.

Neuf Cegetel a progressé de 2,91 %, Soitec 1,72 %, Gemalto 0,50 %, GFI Informatique 0,42 %, Dassault Systèmes 0,32 %, Altran 0,30 %, Business Objects 0,25 %.

Vivendi a reculé de -0,06 %, France Télécom -0,14 %, Oberthur CS -0,36 %, Iliad -0,53 %, EADS -0,59 %, Capgemini -1,04 %, Steria -1,25 %, Alten -1,27 %, Thomson -1,52 %, Ingenico -1,63 %, Atos Origin -1,64 %, Sopra Group -1,94 %, Ubi Soft -2,43 %, Infogrames -4,00 %.

A Wall Street, Lexmark International a annoncé des résultats trimestriels dispersés, en hausse pour son bénéfice net mais en dessous des attentes, avec en particulier un BPA (bénéfice par action) de 96 cents, contre 1,03 dollar attendus ; et en baisse de -1 % pour son chiffre d’affaires à 1,26 milliard de dollars. Si l’on ajoute à cela une prévision à la baisse pour le trimestre en cours, le fabricant d’imprimantes a fortement déçu les marchés qui ont sanctionné le titre qui a plongé de -8,98 %.

Coup de pouce du conseil d’administration d’IBM, qui s’est prononcé pour un dividende trimestriel à 40 cents en hausse de 33 %, et pour un nouveau programme de rachat d’actions pour 15 milliards de dollars. Les investisseurs ne résistent pas à une telle offre, le titre a bondi de 3,45 %.

Profitant de l’acquisition de BellSouth, AT&T a publié des résultats en forte hausse, 86 % pour le chiffre d’affaires à 29 milliards de dollars et doublé pour le bénéfice net à 2,8 milliards. Mais le BPA de 65 cents, même supérieur aux attentes, a été jugé insuffisant, et le titre a reculé de -1,68 %.

Applied Materials a progressé de 1,67 %, Adobe 0,81 %, eBay 0,72 %, HP 0,58 %, Yahoo 0,50 %, Sun 0,34 %, Electronic Arts 0,31 %, Intel 0,14 %, Microsoft 0,03 %. Amazon.com a reculé de -0,04 %, Dell -0,20 %, Apple -0,29 %, Google -0,32 %, Oracle -0,63 %, Cisco -0,94 %, Symantec -1,63 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur