Bourse : STMicroelectronics licencie, le titre monte

Cloud

Malgré leurs efforts cumulés, les places boursières européennes n’ont pas réussi à se redresser, et terminent dans le rouge à la suite du recul des valeurs pétrolières

Phénomène de cause à effet choquant mais désormais classique sur les places boursières: une société cotée, en l’occurence

STMicroelectronics, gagne 0,43% après l’annonce d’un nouveau plan de licenciements… Le plan de restructuration du fabricant de puces prévoit la suppression de 3.000 emplois hors de l’Asie. A Paris, la Bourse a terminé dans le rouge, dans le sillage des valeurs du pétrole qui ont reculé ? en particulier Total. Le CAC40 a baissé de -0,17% à 4.010,98 points. La Bourse de New York clôture à la hausse, malgré la déception sur les indices économiques, mais appuyée par la baisse du pétrole. Le Dow Jones gagne 1,11% à 10.252,29 points, et le Nasdaq 0,89% à 1.994,43 points. Aux Etats-Unis, l’économie encaisse un déficit de capitaux. En mars, les entrées de capitaux aux Etats-Unis ont chuté de moitié, à 45,7 milliards de dollars, contre 84,5 en février. Insuffisant pour compenser le déficit commercial de 54,99 milliards ! Le dollar est reparti à la baisse, après trois séances consécutives à la hausse, à 1,2636 dollar pour 1 euro. Le pétrole termine en baisse légère après le discours du président de l’Opep qui envisage d’augmenter la capacité de production de l’organisation. Le baril de brut léger baisse à 48,61 dollars au Nymex. L’éditeur de jeux vidéo UbiSoft a gagné 2,42% après que son p-dg, Yves Guillemot, a indiqué qu’il privilégiait son indépendance sans fermer la porte à son concurrent et géant américain Electronic Arts qui détient déjà un peu moins de 20% du capital du français.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur