Bourse : STMicroelectronics profite de ses résultats

Cloud

Le revirement positif de Wall Street est venu au secours des places boursières européennes, qui se seraient probablement maintenues dans le rouge sans ce coup de pouce inattendu. Les valeurs technos ont évolué en ordre dispersé

Forte croissance dans les mémoires ‘flash’, chiffre d’affaires et résultat supérieurs aux attentes (

lire notre article), programme de réduction des coûts en bonne voie, STMicroelectonics surprend les marchés, qui pourtant ne le lui rendent pas à sa juste valeur. Le titre a gagné 1,09%. La Bourse de Paris, après un début à la baisse, s’est redressée en cours de séance, soutenue par la progression de Wall Street. Le CAC40 a progressé de 0,36% à 4.412,70 points, préservant la barre des 4400. Entre des résultats d’entreprises contrastés et la flambée des rendements obligataires qui relance les craintes d’inflation, la Bourse de New York s’est repliée, après avoir fait illusion jusqu’à la clôture des places européennes. Le Dow Jones recule de -0,32% à 10.344,98 points, et le Nasdaq -0,45% à 2.100,05 points. Le dollar s’est légèrement redressé, dans le sillage des obligataires, à 1,2067 dollar pour 1 euro. Les réserves de pétrole distillé aux Etats-Unis reculent de 1,6 millions de barils, soit deux fois plus qu’attendu. Mais les stocks de brut compensent avec une hausse de 1,9 millions de barils supplémentaires. Le cours du brut léger en profite pour confirmer son recul des derniers jours, à 60,60 dollars. Pas de consensus sur les valeurs technologiques, qui ont évoluées en ordre dispersé. A la hausse : Infogrames 3,50%, Altran 2,48%, Iliad 1,48%, GFI Informatique 0,96%, Alcatel 0,47%, Atos Origin 0,17%, Capgemini 0,10%. A la baisse : Soitec -1,57%, Safran -1,32%, UbiSoft -1,09%, Sony -0,99%, Steria -0,91%, Sopra -0,72%. Gemplus recule de -3,59%, limitant la casse après la publication d’un avertissement sur sa croissance organique en 2005. A Wall Street, le portail de ventes en ligne Amazon.com a plongé de -13,91%. Les investisseurs ont vite oublié les bénéfices en hausse pour se concentrer sur le BPA inférieur aux attentes. Autre point d’insatisfaction, les dépenses promotionnelles élevées (livraison gratuite en particulier). Chiffre d’affaires inférieur aux attentes et bénéfice en repli, l’équipementier télécoms Lucent chute de -5,79%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur