Bourse : suite à AMD, les semiconducteurs plongent

Cloud

La déception sur les indicateurs macro-économiques et la nouvelle hausse du pétrole n’ont pas réussi à entamer la bonne tenue des places boursières européennes. A l’inverse, les technologiques n’ont pas résisté à l’avertissement de AMD

AMD (Advanced Micro Devices) est le dernier grand industriel des semi-conducteurs à lancer un avertissement sur son chiffre d’affaires; après Intel et Texas Instruments, pour ne citer que les principaux. Le marché des semi-conducteurs, controversé entre les avis favorables des analystes et les ‘profit warning‘ de ses principaux acteurs, a plongé à la suite d’AMD. STMicroelectronics recule de 1,69% et Thomson de 1,30%. La Bourse de Paris a résisté aux pressions extérieures, et termine la séance de ce mardi 5 octobre sur une hausse. Le CAC40 progresse de 0,08% à 3.770,24 points, et enregistre sa troisième séance consécutive à la hausse. Le nouveau record enregistré par le cours du pétrole a finalement eu raison de la Bourse de New York, mais les valeurs technologiques ont su résister. Le Dow Jones recule de 0,38% à 10.177,68 points, la Nasdaq résiste et progresse de 0,16% à 1.955,50 points. L’indice américain ISM (Institute of Supply Management) des directeurs d’achats enregistre son second repli mensuel consécutif, à 56,7 en septembre contre 58,2 en août. L’indice PMI/Reuters des services européens baisse lui aussi dans les mêmes conditions 53,3 contre 54,5 en août. Le taux de chômage de la zone euro, calculé par Eurostat, reste stable à 9% de la population active, soit 12,8 millions de demandeurs d’emploi. Le cours du baril de pétrole brut léger a clôturé pour la première fois au dessus des 51 dollars, à 51,09 dollars au Nymex, après avoir atteint en cours de séance le record historique de 51,29 dollars. Et le dollar continue de perdre du terrain, et repasse au dessus de la barre des 1,23, à 1,2320 dollar pour 1 euro. L’annonce d’un contrat de 400 millions de dollars pour la construction d’un nouveau réseau GSM en Arabie Saoudite n’a pas permis à Alcatel d’éviter la vague qui a emporté les valeurs technologiques. Le titre perd 0,59%. Ubi Soft profite du relèvement des prévisions de Nintendo, qui a annoncé un bénéfice net annuel supérieur de 20% à son objectif. Le titre de l’éditeur de jeu vidéo progresse de 3,05%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur