Bourse : techos dans le vert, Alcan et Thomson caracolent en tête

Régulations

Les technos ont accompagné, ce 9 février, la hausse des places boursières
européennes, tandis que l’augmentation probable des taux de la Fed a fait
plonger Wall Street en fin de séance

La promesse d’un retour à la croissance, ainsi que la stabilisation de la division des services technologiques en France, ont permis au titre Altran Technologies de bondir de 5,87 %. Le groupe a publié un chiffre d’affaires pour 2006 en hausse de 4,3 % à 1,49 milliard d’euros.

En relevant sa recommandation sur Thomson, la Société générale a donné un coup de pouce au titre qui a progressé de 2,91 %.

La Bourse de Paris a terminé la semaine sur une note positive, profitant de l’ouverture de Wall Street à la hausse (ça n’a pas duré !) et de la bonne tenue des valeurs technologiques et pétrolières. Le CAC40 a progressé de 0,48 % à 5.692,45 points.

Les commentaires du président de la Réserve Fédérale de Dallas et de plusieurs autres membres de la Fed, qui ont évoqué l’éventualité d’une hausse des taux directeurs afin de maîtriser l’inflation américaine en dessous des 2 %, ont lourdement pesé sur les places boursières américaines.

La Bourse de New York a terminé la semaine en net repli, le Dow Jones a reculé de -0,45 % à 12.580,83 points et le Nasdaqde -1,16 % à 2.459,82 points.

Le dollar se maintient sur sa valeur, à 1,3005 dollar pour 1 euro. Le cours du pétrole est revenu se placer sous les 60 dollars, le baril de brut léger a terminé à 59,75 dollars au Nymex.

L’allemand DaimlerChrysler, premier actionnaire d’EADS, a confirmé son désengagement partiel dans le groupe européen d’aéronautique, et a ramené sa participation de 22,5 % à 15 %. Le titre EADS a perdu -1,62 %.

Les analystes sont restés perplexes sur les résultats d’Alcatel-Lucent, mauvais c’était attendu, mais satisfait du programme de synergie sur trois ans qui inclus la suppression de 12.500 postes et annonce une économie de 1,7 milliard d’euros. Le titre a reculé de -0,10 %.

Elle s’annonçait fracassante, pourtant les premiers pas boursiers de l’Olympique Lyonnais, premier club de football à entrer en Bourse, ont été des plus modestes. Les actionnaires particuliers ont semble-t-il moins bien répondu à l’appel que les institutionnels. Le titre n’a enregistré qu’une progression de 0,83 %, ce qui est plutôt décevant !

A la hausse : Iliad 1,58 %, STMicroelectronics 1,03 %, Atos Origin 1,02 %, Vivendi 1,00 %, Elten 0,97 %, Capgemini 0,89 %, France Télécom 0,70 %, Dassault Systèmes 0,31 %, Business Objects 0,20 %, Soitec 0,09 %. Sont restés stables : Gemplus, Infogrames et Oberthur CS.

A la baisse : Gemalto -0,10 %, Ingenico -0,37 %, Sopra Group -0,37 %, Ubi Soft -0,72 %, GFI Informatique -1,01 %, Steria -1,18 %.

A Wall Street, les technos sont en berne : Oracle -0,06 %, eBay -0,21 %, Dell -0,55 %, HP -0,57 %, Symantec -0,72 %, Microsoft -0,96 %, Adobe -0,97 %, Amazon.com -0,97 %, IBM -1,07 %, Electronic Arts -1,10 %, Yahoo -1,13 %, Cisco -1,53 %, Intel -1,54 %, Sun -1,67 %, Applied Materials -1,86 %, Google -1,94 %, Apple -3,38 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur