Bourse : tension sur les technos, en attendant Intel

Cloud

L’attente inquiète des résultats à mi-trimestre d’Intel a pesé sur le secteur technologique, qui se replie malgré le rebond de places boursières européennes. Passée l’ouverture tendue, Wall Street profite du tassement des cours du pétrole pour enregistrer une nette hausse
Dernière minute : avertissement sévère d’Intel

Le marché boursier européen enregistre un nouveau rebond ce jeudi 2 septembre, malgré les mauvais chiffres de l’emploi aux Etats-Unis. A la

Bourse de Paris, le CAC40 a maintenu sa progression, et terminé la séance sur un rebond de 0,56% à 3.633,38 points. La Bourse de New York a suivi l’évolution inverse à celle des cours du pétrole. Chute à l’ouverture alors que le brut progressait fortement, rebond et nette progression à la fermeture, avec le tassement des cours pétroliers. La progression des indices à Wall Street a été uniforme. Le Dow Jones a gagné 1,20% à 10.290,28 points, le Nasdaq 1,24% à 1.873,43 points. Le département américain du travail a révisé à la baisse, de 2,9% à 2,7%, son estimation pour le deuxième trimestre de la productivité du travail non agricole. De plus, les demandes hebdomadaires d’allocations chômage enregistrent une hausse de 19.000? pour la première fois depuis le 10 avril. Le baril de pétrole brut léger au Nymex a dépassé les 45 dollars dans la matinée, avant de repartir à la baisse et de terminer à 44,06 dollars. Les dégâts que le cyclone Frances ne manquera pas de causer au large de la Floride risque fort d’entraîner de nouveau le brut à la hausse. Le dollar est en légère hausse, à 1,2164 dollar pour 1 euro. Les valeurs technologiques se replient dans l’attente de la publication de l’estimation à mi-trimestre d’Intel. Altran recule de 2,91%, Infogrames 1,90%, Capgemini 1,27%, Alcatel 0,93%, STMicroelectronics 0,93% avec en prime une dégradation de sa note par CSFB. France Télécom profite du succès du placement de 9,6% de son capital par l’Etat. Avec l’application de l’option de sur-allocation de 600 millions, ce sont 5,1 milliards d’euros qui vont transiter dans les caisses de Bercy. Le titre gagne 1,7%. Dernière minute : sévère avertissement d’Intel

Intel, premier fondeur mondial, fait plus que décevoir le marché. Le groupe a revu ses prévisions de vente pour le troisième trimestre en plus forte baisse qu’attendue.

L’objectif initial de 8,6 à 9,2 milliards est ramené à 8,3 à 8,6 milliards de dollars. Intel pointe du doigt ses deux grandes divisions ? Architecture, composants pour PC et Communications, téléphonie mobiles ? qui ne remplissent pas leurs objectifs. L’a séance de vendredi sera difficile, tant pour Intel que pour les valeurs technologiques !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur