Bourse : Thales/DCN, grandes man?uvres dans l’armement naval

Cloud

Face à un marché boursier européen qui a accentué son repli sur les prises de bénéfices, la Bourse de Paris a su résister, même si elle termine sur un repli symbolique. Les valeurs technos ont cherché à se faire oublier

L’Etat français a donné le coup d’envoi des grandes man?uvres pour la consolidation de l’armement naval européen, en cédant 25% du capital de la DCN (

Direction des chantiers navals) à Thales, après 18 mois de négociations. Le titre Thales a gagné 0,61%. Quant à la DCN, à 700 millions d’euros le prix d’acquisition pour un quart de son capital, elle est valorisée à 2,8 milliards d’euros. La porte est ouverte pour un rapprochement des industries navales européennes, Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense, évoque l’avancée d’un regroupement avec l’Espagne et le Portugal, tandis que TKMS en Allemagne et Navantia en Espagne seraient déjà en négociation. La Bourse de Paris, malgré le mouvement baissier imprimé par les places européennes, a terminé quasi inchangée. Symboliquement, le CAC40 s’est replié de -0,04% à 4.673,17 points. La tendance sur le marché est à la clôture des comptes pour profiter gains accumulés durant l’année, sur fond d’essoufflement de la croissance et de stabilité, certains analystes parlent même d’affaiblissement des fondamentaux, pour 2006. La Bourse de New York termine une nouvelle fois à la baisse, sans réelle conviction et sous la pression du cours du pétrole lui aussi à la baisse. Le Dow Jones a reculé de -0,02% à 10.881,67 points et le Nasdaq de -0,09% à 2.260,63 points. L’annonce d’un nouveau record des entrées nettes de capitaux aux Etats-Unis en octobre, 106,8 milliards de dollars, vient éponger le record de déficit commercial, 68,9 milliards, annoncé la veille. Le dollar en a profité pour se redresser, à 1,1978 dollar pour 1 euro. Le cours du baril de pétrole brut léger au Nymex s’est contracté à 59,99 dollars, repassant de justesse sous la barre des 60 dollars. L’actualité boursière devrait commencer à se ralentir avec la fin de l’année. C’est sans grand enthousiasme que les valeurs technologiques ont cherché à se faire oublier, continuant à glisser dans le rouge sur fond de prises de bénéfices. Vivendi Universal a gagné 1,27%, Dassault Systèmes 0,97%, Alcatel 0,74%, Gemplus 0,44%, Altran 0,21%. Alten a perdu -2,75%, Thomson -1,42%, Steria -1,19%, Oberthur Card Systems -0,80%, France Télécom -0,61%, Business Ojects -0,53%, GFI Informatique -0,51%, Capgemini -0,49%, Sopra Group -0,48%, Soitec -0,40%, Atos Origin -0,26%, STMicroelectronics -0,20% et Iliad -0,14%. A Wall Street, Symantec a révélé la présence d’erreurs dans son dernier rapport sur son ‘cash flow‘, le titre de l’éditeur de solutions de sécurité s’est replié de -2,03%. Avec l’annonce de la prochaine apparition sur sa page d’accueil d’une nouvelle fonction pour effectuer des recherches dans le domaine de la musique (lire notre article), Google progresse de 0,93%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur