Bourse : Thomson fabriquera ses tubes vidéo en Inde

Cloud

Les places boursières européennes terminent à l’équilibre. Les télécoms se sont plutôt bien comportées, mais la morosité ambiante n’a pas permis aux technos de se distinguer?

La stratégie de désengagement de

Thomson, avec le transfert de la production de tubes cathodiques en Italie à la société indienne Videocon – pour réduire les coûts – profite au titre qui gagne 3,41% et prend la tête du CAC40. La Bourse de Paris n’a pas su tirer profit de l’ouverture de Wall Street à la hausse, et termine la séance de ce mercredi 26 janvier à l’équilibre, mais tendance au rouge. Le CAC40 recule symboliquement de 0,06% à 3.879,82 points. En revanche, la Bourse de New York a su tirer profit d’une salve de résultats trimestriels jugés positifs. Le Dow Jones gagne 0,35% à 10.498,59 points, et le Nasdaq 1,29% à 2.046,09 points. Le dollar, avec la publication de l’indice allemand Ifo à la hausse, est repassé au dessus des 1,30, à 1,3071 dollar pour 1 euro. Démonstration du rôle réservé par les Etats-Unis au billet vert, dont la baisse est considérée comme un moteur de croissance, quand l’économie européenne donne des signes de ‘bonne’ santé, le dollar plonge? Plus que le pétrole, dont le cours du baril de brut léger a commencé par se rapprocher de nouveau dangereusement de la barre des 50 dollars au Nymex, avant de terminer en repli à 48,78 dollars, ce sont les trimestriels qui font l’actu en l’absence de publications d’indices. Le rachat d’Equant ouvre pour France Télécom des perspectives de relèvement de la notation de sa dette. Le titre gagne 1,31%. Alcatel confirme son recentrage sur les télécoms avec l’annonce de la finalisation de la cession des activités d’alimentation électrique à la société d’investissement Ripplewood. Le titre gagne 2,47%. Merrill Lynch relève sa recommandation sur le portail Internet Yahoo! dont le titre en profite pour gagner 4,20%. Texas Instruments, premier fabricant mondial de semi-conducteurs à destination des téléphones mobiles, voit certes son bénéfice baisser de 4,3%, mais fait cependant mieux qu’attendu par le marché. Le titre bondit de 7,29%. Même traitement pour Electronic Arts. Le premier éditeur mondial de jeux vidéo recule sur tous les fronts, chiffre d’affaires et bénéfice net (lire notre article), mais assure au niveau des investisseurs avec un bénéfice par action largement supérieur aux attentes. Le titre bondit lui aussi, de 9,21%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur