Bourse : trop de prudence sur GFI Informatique

Cloud

Une séance bien mal engagée, qui se termine sur une hausse avec le relèvement des quotas de l’OPEP, mais dont les technos n’ont guère profité

L’annonce par l’OPEP d’un relèvement de ses quotas de production de pétrole a permis aux marchés européens de se redresser? in extremis.

La Bourse de Paris en a profité pour s’extirper du rouge en fin de séance, ce jeudi 3 juin, aidée par les valeurs bancaires. Le CAC40 gagne 0,22% à 3.654,37 points. La Banque centrale européenne s’est voulue rassurante. Pour la BCE, l’impact du relèvement des prix du pétrole devrait être limité. Pas de quoi modifier ses taux en tous cas ! Les statistiques américaines sont venues à bout de la résistance des marchés d’outre Atlantique. A la Bourse de New York, le Dow Jones s’est replié de 0,65% à 10.195,91 points, et le Nasdaq de 1,44% à 1.960,26 points. Le flot des publications économiques aux Etats-Unis a réuni le bon et le mauvais. Les inscriptions hebdomadaires au chômage continuent de reculer, et la productivité non agricole au premier trimestre est finalement plus élevée qu’annoncée, à 3,8%. Par contre, les commandes de biens durables ont reculé de 1,7% en avril, et l’indice d’activité des services de l’Institute of Supply Management est passé de 68,4 en avril à 65,2 en mai. Le dollar enregistre une nouvelle séance à la baisse. A la clôture de Wall Street, l’euro termine à 1,2230 dollar. Les valeurs technologiques n’ont pu résister aux dégagements? Thomson perd 1,54%, Alcatel 1,13% et STMicroelectronics 0,28%, malgré un marché des semi-conducteurs au beau fixe pour l’année 2004. A contre courant, France Telecom gagne 1,08%. GFI Informatique souffre d’un excès de prudence des investisseurs. Le titre perd 1,00%, alors que devant son assemblée générale, son p-dg Jacques Tordjman a affiné son objectif de croissance pour l’année 2004 entre 2% et 4%. “Plutôt autour de 4%…“. Autre titre à subir la pression des investisseurs, Infogrames enregistre sa troisième séance consécutive à la baisse, et perd 4,35%. L’éditeur américain de logiciels pour l’industrie des télécoms Comverse Technology renoue avec les bénéfices au premier trimestre à 47 millions de dollars, pour un chiffre d’affaires en progression de 18% à 221,4 millions de dollars. Le titre gagne 5,91%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur