Bourse : un Colombus Day bien fade !

Cloud

Les places boursières européennes n’ont pas su se reprendre malgré l’orientation positive de Wall Street à l’ouverture. Particulièrement exposées, les valeurs technologiques ont joué à la baisse

C’est Colombus Day aux Etats-Unis, jour férié, les opérateurs américains font le pont et les marchés obligataires sont fermés. Les marchés boursiers ont suivi l’apathie de Wall Street à l’ouverture.

Cette apathie presque palpable aura été la dominante de cette séance du lundi 11 octobre à la Bourse de Paris, qui se replie sans grande ampleur. Le CAC40 enregistre une quatrième séance consécutive à la baisse, et perd 0,27% à 3.727,64 points. La Bourse de New York crée finalement la surprise en terminant sur un rebond ! Les rares investisseurs présents ont fait la chasse aux bonnes affaires, malgré le pétrole qui enregistre un nouveau record. Le Dow Jones gagne 0,27% à 10.081,97 points et le Nasdaq 0,46% à 1.928,76 points. Pas de grands mouvements donc sur les places boursières, qui au contraire enregistrent une évolution qualifiée d’anémique, avec des volumes d’échanges qui depuis quelques semaines restent faibles et une volatilité quasi inexistante des indices. La fermeture temporaire d’un terminal dans le golfe du Mexique et la grève au Nigeria ont suffi pour que le baril de pétrole brut touche son plus haut historique, à 53,80 dollars. Le dollar quant à lui se reprend légèrement, à 1,2379 dollar pour 1 euro. Mais il faut se méfier de ce calme tout relatif, car la semaine sera riche en publications de résultats outre Atlantique, avec en particulier sur les technos les résultats trimestriels d’Intel, d’Apple, de Yahoo! ou de Nokia. La tension est palpable sur les valeurs technologiques. Infogrames perd 6,16%, Business Objects 3,78%, Ubi Soft 3,47%, Capgémini 2,17%, STMicroelectronics 1,60%. Après les déboires judiciaires de ses anciens dirigeants, l’annonce par Altran Technologies de résultats semestriels inférieurs aux attentes n’a pas surpris le marché. Le titre ne recule que de 0,64%. On notera le comportement toujours surprenant du titre d’Alstom, à qui les 1,4 milliard d’euros de contrats signés en Chine ne profite pas, bien au contraire puisque le titre perd 3,7%. Texas Instruments recule de 0,73%. Le fabricant de semi-conducteurs se replie sur les commentaires de Deutsche Bank qui a abaissé sa recommandation. A l’inverse, le fabricant de disques durs Maxtor gagne 4,60% sur le relèvement de sa note par la même banque d’affaires.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur