Bourse : un TGV en Chine ? Alstom dément, mais le titre explose

Cloud

La chute des indices US ont eu raison du retour au bénéfice de France Télécom et de la rumeur d’un contrat TGV avec la Chine pour Alstom

La surprise du jour, jeudi 12 février, est venue d’

Alstom dont le titre a gagné 11,27% après la parution d’un article dans un journal de Hong Kong qui annonçait la signature d’un contrat TGV avec la Chine. La nouvelle, vite démentie, s’est répandue comme sur une traînée de poudre: 21% du capital d’Alstom a changé de mains en cours de séance. L’effet Alstom a été de courte durée à la Bourse de Paris, mais il a été relayé par les résultats de France Télécom, ce qui a permis au CAC40 de terminer de justesse en territoire positif, avec un gain marginal de 0,10% à 3.681,56 points. Entre les statistiques économiques décevantes et les prises de bénéfices, la Bourse de New York s’est repliée en territoire négatif avec un volume d’échanges faible. Le Dow Jones perd 0,41% à 10.694,07 points, et le Nasdaq 0,77% à 2.073,62 points. La publication de statistiques américaines médiocres ? recul de 0,3% des ventes au détail en janvier et augmentation du nombre des inscriptions hebdomadaires au chômage ? a fait basculer les places boursières européennes; elles étaient pourtant parties fortement à la hausse. En France, la production industrielle a augmenté de 0,3% en décembre, et l’activité s’est accélérée au quatrième trimestre, avec une augmentation du PIB de 0,5% -ce qui permet d’afficher sur l’année 2003 une croissance de 0,2% (elle était de 1,2% en 2002 !). L’annonce d’un retour au bénéfice, 3,2 milliards d’euros, profite à France Télécom qui a gagné 3,32% en cours de séance. En revanche, les indications jugées peu claires de Thomson, publiées mercredi, ont incité à revoir les prévisions à la baisse et continent de faire baisser le titre, qui a perdu 1,8%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur