Bourse : VU et STMicro soutenus par les analystes

Cloud

Rumeurs et annonces de rapprochements d’entreprises ont rythmé cette dernière séance hebdomadaire. Les places boursières européennes ont presque toutes affichées de nouveaux records annuels. Les valeurs technologiques ont évolué en ordre dispersé

Le bureau d’études UBS, dans une nouvelle analyse, a estimé que

Vivendi Universal pourrait représenter un attrait pour des fonds d’investissement. Sur cette perspective, le titre pourrait encore enregistrer une progression sensible. Il en a d’ailleurs profité pour progresser en cours de séance de 1,05 %. Merrill Lynch a lui aussi donné un coup de pouce à STMicroelectronics, en plaçant le titre sur sa liste européenne des valeurs recommandées. Le titre a gagné 0,97 %. Après l’annonce d’une OPA amicale de L’Oréal sur le distributeur britannique The Body Shop, la Bourse de Paris s’est clairement orientée dans le vert. Avec une progression de 0,29 %, la CAC40 a terminé à 5.141,08 points. Profitant du rebond de la production industrielle, la Bourse de New York a prolongé sa progression. Le Dow Jones a gagné 0,23 % à 11.279,65 points et le Nasdaq s’est redressé de 0,30 % à 2.306,48 points. Sur la semaine, le CAC40 a progressé de 1,42 %, prolongeant le mouvement haussier qui a démarré il y a 20 semaines et qui a permis à l’indice vedette de la Bourse de Paris d’enregistrer une hausse de plus de 20 %. Le Dow Jones a progressé de 1,48 % et le Nasdaq de 1,96 %. La production industrielle sur la zone euro, calculée par l’Office statistique des Communautés européennes, a été stable en janvier, et il affiche sur 12 mois une progression de 2,5 %. Aux Etats-Unis, la production industrielle calculée par la Fed a progressé de 0,7 % en février avec un taux d’utilisation des capacités de 81,2 %. Ces chiffres ont rassuré les marchés mais ils sont légèrement inférieurs aux attentes des analystes. Quant au taux de confiance des ménages américains, calculé par l’Université du Michigan, qui mesure le moral des ménages, il est resté stable en mars, après la déception de son repli en janvier et février. Le dollar est sur une pente de décrue. Il a frôlé la barre des 1,22 et termine à 1.2188 dollars pour 1 euro. Le cours du pétrole est reparti à la baisse, à 62,77 dollars le baril de brut léger. Les technos ont évolué en ordre dispersé : Gemplus a gagné 3,81 %, Axalto 3,04 %, Ubi Soft 2,44 %, Iliad 1,71 %, Alten 1,44 %, Vivendi Universal 1,05 %, Soitec 0,70 %, Oberthur 0,55 %, Thomson 0,54 %, Dassault Systèmes 0,37 %, Altran a perdu -1,57 %, Atos Origin -1,30 %, Alcatel -1,24 %, Steria -0,70 %, Business Objects -0,28 %, France Télécom -0,16 %, Sopra Group -0,14 %, GFI Informatique -0,14 %, Unilog -0,07 %. À Wall Street, les valeurs technologiques ont adopté le même comportement hésitant. Cisco a gagné 1,74 %, Hewlett-Packard 0,89 %, Microsoft 0,84 %, Oracle 0,74 %, Apple 0,54 %, IBM 0,52 %, Google 0,30 %, Symantec 0,26 %, Adobe 0,14 %. Amazon.com a perdu -2,12 %, Dell -1,26 %, Applied Materials. 1,19 %, Sun. 1,04 %, Electroniques Arts -0,80 %, Intel -0,56 %, eBay -0,39 %, Yahoo -0,5 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur