Bourse: Wall Street retombe, l'Europe s'accroche

Cloud

Les craintes de la récession ressurgissent déjà. Peurs auxquelles s’ajoutent les prises de bénéfices…

A New York, la Bourse, après une journée d’euphorie la veille, n’a pas su se maintenir dans le vert. Dans un contexte de campagne électorale qui s’éternise, des rumeurs sur l’ampleur de la récession promise ont pris le dessus, ainsi que, il faut bien le dire, les prises de bénéfice sur les 10% de la veille.

Le Dow Jones a légèrement reculé de -0,82% à à 9.310,99 points, soit une petite baisse de 76 points (contre un gain de 936 points la veille).

Le Nasdaq (valeurs technologiques) a accusé une forte baisse de -3,54%, à 1.779,01 points, un net recul de 65 points, pas clairement justifié, car le climat des places boursières s’est bien rasséréné, suite aux mesures prises par les gouvernements occidentaux pour recapitaliser et cautionner les banques.

Le gouvernement des Etats-Unis, imitant la décision de l’ “Eurogroupe”, a annoncé qu’il allait investir 250 milliards de dollars pour prendre des participations dans neuf grandes banques du pays et qu’il garantirait les prêts interbancaires.

Alors, le rebond a-t-il définitivement tourné court ? Non, même si les inquiétudes persistent, c’est vrai.

Les valeurs ‘techno’ ont subi le feu de recommandations négatives par des analystes : Microsoft a perdu entre -5,49 et -6,36%, Oracle -7,10%, Google -5,23% et Apple -5,52%.

Idem dans les semiconducteurs : Intel, qui a pourtant publié de bons résultats trimestriels après la clôture, a perdu -6,04%.

Les alertes viennent des symboles de consommation américaine : PepsiCola a annoncé la suppression de 3.000 emplois liée à un résultat trimestriel inférieur à ses attentes. Et son concurrent, le leader Coca-Cola, a perdu -7,47%.

A l’inverse, les valeurs bancaires ont fait un bond en avant : Bank of America à +16,41% et Citigroup à +18,22% !

En Europe, les places financières se sont maintenues dans le vert : Zurich +5,1%, Francfort +2,7% et Londres bondit de 3%. Seul gros repli à déplorer : Bruxelles à -4,8% à cause de la déconfiture du titre Fortis à -74,5% !

A Paris, le CAC 40 a gagné +2,8% à 3629 points. Il s’est payé le luxe de grimper en séance jusqu’à +6,2%. Mais il a été plombé par Dexia qui a replongé de -15% suite à des rumeurs, démenties, de nationalisation. Les prises de bénéfice ont également pesé.

A noter qu’Alcatel-Lucent continue de bondir gagnant encore +11%.

___

A Paris, évolution des cours (titres “technologiques”, CAC 40), ce 14 octobre 2008, en valeur, et évolution par rapport au 13 octobre (en pourcentage) . en hausse:

Alcatel-Lucent: 2,15 +10,97%

Altran: 4,72 +8,01%

Steria: 13,81 +6,07%

Alten: 22,00 +4,71%

Atos Origin: 26,40 +4,43%

France Télécom: 19,74 +3,92%

Sopra: 41,18 +3,47%

Gemalto: 22,65 +2,54%

Ingenico: 14,04 +1,59%

Capgemini: 26,45 +1,54%

. en baisse:

Dassault Systèmes: 33,59 -1,06%

GFI: 3,17 -1,25%

STMicroelectronics: 6,91 -1,29%

Soitec Silicon: 3,27 -2,10%

___


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur