Bourse: Yahoo dit non et gagne 2,74%, Microsoft perd 1,26%…

Régulations

Le “non” officiel, attendu, de Yahoo à l’OPA de Microsoft a provoqué une hausse prévisible de l’action

La Bourse de New York a débuté la semaine en territoire positif, stimulée, entre autres, par la surenchère que Yahoo a, de facto, suscité en déclarant que l’offre faite par Microsoft à 44,6 milliards de dollars était insuffisante.

L’indice Dow Jones a gagné +0,48% (soit 57,88 points à 12.240,01 points) et l’indice Nasdaq +0,66% (soit 15,21 points à 2.320,06 points).

Après avoir démarré dans le rouge, la séance a repris des couleurs grâce à une chasse aux bonnes affaires.

Sans conteste, le Nasdaq a bénéficié de l’effet Yahoo. On s’y attendait depuis 2 jours, le portail, challenger de Google a rejeté lundi l’offre de rachat faite il y a 10 jours par Microsoft, la jugeant sous-évaluée et en se gardant bien de fermer la porte…

L’offre de Microsoft est pourtant la plus grosse opération de fusion-acquisition jamais réalisée dans le secteur. Et avec un prix de 31 dollars par action, elle représente une prime de 62% par rapport au cours de Bourse de Yahoo! la veille de l’annonce de l’offre, le 1er février.

Pour sa part, Microsoft a réitéré son offre en fin de journée, en maintenant inchangées ses conditions financières. Le groupe fondé par Bill Gates a aussi laissé présager que le bataille allait se durcir.

“La réponse de Yahoo ne change en rien notre conviction des mérites stratégiques et financiers de cette offre”, déclare Microsoft dans un communiqué. Le géant de Redmond n’a pas caché qu’il veut créer, grâce à ce rachat, un poids lourd capable de détrôner Google sur internet.

Le titre de Yahoo a gagné 2,74% à 30 dollars, tandis que celui de Microsoft a reculé de 1,26%.à 28,30 dollars.

A Paris, la Bourse a enregistré sa 3è séance consécutive à la baisse, après une semaine à -5,39%: le CAC 40 a lâché -0,57% à 4.682,70 points dans un marché affecté par le recul de la Société Générale et la morosité à Wall Street -le volume d’échanges n’excédant pas 5,4 milliards d’euros.

Les autres places européennes étaient généralement à la baisse: La City à Londres a abandonné -1,32%, Francfort -0,35% et l’Eurostoxx 50 à -0,61%.

Parmi les valeurs high-tech, à noter qu’Ingenico a décroché de -11,09% à 16,20 euros, conséquence de son annonce sur un éventuel rachat à 332 millions de dollars de son concurrent américain Hypercom (à condition que celui-ci renonce à l’acquisition des activités du groupe Thales dans son secteur).

Iliad a gagné +0,32% à 62,99 euros suite à l’annonce de la hausse de 29,7% de son chiffre d’affaires en 2007, à 1,212 milliard d’euros (cf. notre article) et cela malgré un nombre de nouveaux abonnés décevant (137.000 au 4è trimestre).

Séance du 11 février 2008

Evolution des cours en euros et en pourcentage (sélection)

France Télécom 24,14, +1%

STMicroelectronics 7,94, -0,13%,

Alcatel-Lucent 4,07, – 1,69%

Altran Technologies 4,11, -2,50%

Capgemini 34,52, -2,60%

Steria 18,27, – 2,61%


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur