Boursorama s’achète des agences physiques

Cloud

Boursorama, courtier en ligne, conforte son positionnement d’établissement bancaire (Société Générale): il négocie l’achat du réseau d’agences de CaixaBank, la banque espagnole, en France

Boursorama, le courtier et banquier en ligne, devrait bientôt disposer d’un réseau d’agences physiques, d’après les informations du journal

Le Figaro du 29 janvier. Il s’agit des agences de la filiale française de Caixabank, laquelle conserverait, d’après le quotidien, 20 % de l’ensemble. Et la transaction devrait être conclue dans les semaines à venir. Banquier d’abord Né comme un site d’informations boursières, et positionné sur le courtage en ligne depuis 2002, la société franchit donc une nouvelle étape dans sa stratégie. En fait, déjà en décembre dernier cette filiale de la Société Générale proposait une offre bancaire en ligne, avec l’ouverture d’un compte courant, associé à une carte bancaire. Les clients se voyaient en outre offrir la possibilité de gérer intégralement leur compte en ligne. “On ne veut pas tout faire”, déclarait alors Vincent Taupin, p-dg de la société, soulignant que Boursorama Banque n’avait pas vocation à être la première banque de ses clients. Multicanal pour tous En achetant Caixabank France, l’entreprise se dote d’une cinquantaine d’agences physiques et s’enrichit d’un portefeuille de plus de 65.000 clients. Qui s’ajoutent aux 126.000 comptes revendiqués par le banquier en ligne. Si son résultat net de 12 millions d’euros (en 2004) est pour l’essentiel issu de son activité de courtage, Boursorama renforce clairement ses orientations bancaires, et confirme l’obligation de la stratégie multicanal pour ce secteur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur