Bouygues et SFR se lancent dans la convergence fixe-mobile

Régulations

SFR devrait se lancer en 2007. BouyguesTel cherche à mettre un pied dans l’univers du Net et ainsi s’aligner sur les offres quadruple play existantes

Dans le principe, la convergence fixe-mobile est simple. Elle repose sur le fait que l’utilisateur n’utilisera plus qu’un seul combiné, à son domicile et en extérieur, et par conséquent disposer d’un seul numéro.

Une solution avantageuse et surtout pratique pour l’utilisateur. En France, Neuf Cegetel, Free et Orange ont déjà lancé leurs combinés hybrides fixe-mobile communiquant avec leurs box Internet (lire nos articles). Bouygues et SFR sont sur le point de se lancer. Bouygues est actuellement en discussions pour parvenir à un accord commercial visant à proposer à ses clients un accès à Internet haut débit, annonce Olivier Poupart-Lafarge, directeur général délégué. “Nous travaillons sur un accord avec un fournisseur d’accès à Internet pour proposer une offre commune à nos clients. C’est en cours de négociations”, a-t-il déclaré à Reuters, sans dévoiler le nom de ses interlocuteurs. SFR de son côté devrait combiner les différentes solutions existantes pour proposer un service convergent, selon la Tribune. Du côté de l’opérateur, l’on évoque un nouveau forfait dans lequel les appels passés avec un mobile depuis le domicile seront facturés différemment de ceux passés vers l’extérieur. SFR explique que grâce à une « Homezone », un spot connecté à l’intérieur de la maison d’une portée de 2 kilomètres. L’utilisateur pourra bénéficier de tarifs préférentiels. Certes la problématique technique n’est pas encore résolue, notamment celle concernant le passage depuis le terminal d’un réseau 3G à un réseau IP. Qui plus est, le groupe va pouvoir s’appuyer sur l’expérience de son partenaire Vodafone qui propose des services équivalents en Allemagne via O2 et Deutsche Telecom. La convergence a été bien acceptée dans le pays hôte de la coupe du monde, et Vodafone espère totaliser prés d’un million d’abonnés à la fin 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur