Bouygues : les télécoms mieux que le béton

Cloud

La filiale mobile est le premier contributeur du groupe. Plus efficace que le BTP…

Comme pour Vivendi Universal, les télécoms représentent aujourd’hui le premier contributeur de revenus du groupe Bouygues, le spécialiste de la construction.

L’entreprise de Martin Bouygues affiche sur les neuf premiers mois de son exercice 2003 un résultat net part du groupe en progression de 23% du à 341 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires en légère baisse, -1%, à 16,055 milliards d’euros. Le résultat d’exploitation s’est accru simultanément de 12% à 957 millions d’euros. Bouygues Télécom voit son chiffre d’affaires grimper de 13% (2,452 milliards d’euros), tandis que l’Ebitda s’est accru de 12% à 779 millions d’euros. Cette activité est désormais la première du groupe et apporte 39,8% du bénéfice d’exploitation total du groupe, 36% du résultat courant et 38,4% du résultat net. L’opérateur télécoms enregistre en effet de très fort taux de croissance de sa rentabilité. Le groupe revendique 450.000 abonnés dont 64% de clients au forfait. Dans les autres métiers du groupe, TF1 a vu son bénéfice net progresser de 28% à 60 millions d’euros. Le résultat net de la Saur a chuté de 76% à 5 millions d’euros, celui de Colas à légèrement reculé de 4% à 124 millions d’euros, tandis que le bénéfice net de Bouygues Immobilier a bondi de 29% à 36 millions d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur