Bouygues Telecom affiche une marge en baisse

Cloud

La filiale mobile du géant de la construction est toujours le premier contributeur du groupe. Et de loin

Bouygues affiche une belle forme. Le géant de la construction a publié, au titre du premier semestre, un résultat net part du groupe en progression de 47% à 565 millions d’euros et un résultat opérationnel en hausse de 2% à 862 millions. Son chiffre d’affaires atteint 12,05 milliards d’euros, en hausse de 9%.

Tous les métiers de Bouygues sont en croissance. Bouygues Construction a contribué au résultat opérationnel à hauteur de 152 millions d’euros (+10,9%), Bouygues Immobilier pour 80 millions (+9,6%), Colas pour 74 millions, TF1 pour 209 millions (-20%).

Mais c’est bien Bouygues Telecom qui est le premier contributeur du groupe avec 298 millions d’euros, malgré un repli de 15%. Néanmoins, la filiale affichera une marge opérationnelle courante en baisse de 2 à 3 points en 2006, en raison de la stratégie commerciale agressive de l’opérateur.

Bouygues Telecom a vu sa marge d’Ebitda sur le chiffre d’affaires net réseau reculer de 2,1 points à 30,4%. “L’année 2006 sera une année d’investissement commercial significatif qui pèsera sur les marges mais qui renforcera la position de Bouygues Telecom dans les années à venir”, peut-on lire dans le communiqué.

Les résultats de la division mobile pâtissent notamment des efforts commerciaux liés au lancement de ses forfaits illimités Neo qui comptaient 671.000 clients au 30 juin.

Globalement, le groupe a relevé sa prévision de ventes 2006 à 26 milliards d’euros, contre 25,8 milliards auparavant. Au 30 juin 2006, l’endettement net de Bouygues atteint 5,1 milliards d’euros.

“Jamais depuis que je suis président du groupe, nous n’avons connu une situation aussi favorable dans tous nos métiers, en même temps, tant en activité qu’en prises de commandes”, a déclaré Martin Bouygues, p-dg du groupe, cité dans le communiqué de résultats.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur