BouyguesTel et la RATP expérimentent le ticket mobile

Régulations

Après France Télécom, l’opérateur de mobiles teste les solutions de paiement sans contact similaires à Navigo

Le ticket de métro est-il une espèce en voie de disparition? Il en prend en tout cas le chemin. A Paris, la RATP multiplie depuis plusieurs années les solutions de billet électronique. Après le passe Navigo, reconnu à quelques centimètres de distance par les portillons, la régie lance aujourd’hui avec Bouygues Telecom un test de billet intégré au téléphone mobile.

Une centaine d’usagers des transports publics parisiens vont ainsi expérimenter un système leur permettant de passer les portillons du métro ou de valider leur accès aux autobus avec leur téléphone mobile, a annoncé lundi l’opérateur de téléphonie mobile Bouygues Telecom. Les personnes qui participeront à l’expérimentation pourront présenter leur téléphone en lieu et place de leur “passe” Navigo pour être lu par la borne RATP, et cela même si le mobile est éteint ou à court de batterie. Par ailleurs, le rechargement du passe Navigo depuis son mobile sera également testé durant l’expérimentation, a indiqué l’opérateur. Les téléphones utilisés pour l’expérimentation ont été réalisés en collaboration avec le fabricant de cartes à puce Axalto, le fournisseur de technologies sans contact Inside Contactless et NEC Technologies, a précisé Bouygues Telecom. Les technologies sans contact suscitent l’intérêt des opérateurs. Il y a quelques jours, France Télécom, Samsung et Philips ont réalisé un test en grandeur nature à Caen. Il sera notamment possible d’effectuer des achats en ville via son téléphone mobile. Pour une durée de 6 mois, 200 Caennais, clients d’Orange, porteurs d’une carte privative de paiement Cofinoga et/ou abonnés VINCI Park, vont expérimenter ces nouveaux usages grâce à un téléphone mobile, le Samsung D500 qui sera mis à leur disposition. Ce combiné est doté d’une puce NFC (Near Field Communication) Philips Semiconducteurs. L’objectif de toutes ces expériences est de transformer le mobile en portefeuille électronique capable de régler des achats. Techniquement, grâce à l’association des fonctions d’un lecteur sans contact et d’une carte sans contact, il est possible d’établir une communication sans fil de courte portée (quelques centimètres) afin d’échanger des informations, d’accéder aux contenus et aux services de manière intuitive.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur